Home Sécurité Faire la différence entre la politique et les questions sécuritaires : Eddy Kapend annonce ses couleurs

Faire la différence entre la politique et les questions sécuritaires : Eddy Kapend annonce ses couleurs

5 min read
0
0

Il peut beau avoir passé plus de vingt ans en prison et avoir été radié de l’armée avant d’y être réintégré. Le général de brigade Eddy Kapend n’a rien perdu de sa lucidité, discipline et stratégie de haut gradé des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

En rejoignant son lieu de travail à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga, mardi 31 octobre 2023, le commandant de la 22 ème région militaire a rassuré la population de cette partie du pays sur son engagement et sa détermination à accomplir la mission lui assignée par le commandant suprême.

L’ancien aide de camp de Mzee Laurent Désiré Kabila sait en quoi s’attendre et ne doute pas de ses capacités à relever le défi.

A son arrivée à Lubumbashi, il a rassuré la population qu’il vient participer, avec toute l’équipe des forces armées basée dans la province, à la défense de la patrie à travers les frontières de cette juridiction.

« La mission de la défense, c’est de défendre la patrie. Lorsque nous tous, nous parlons le même langage, nous allons assurer à notre population la paix et la sécurité. Ceux qui ne veulent pas comprendre que la politique, ce n’est pas la défense, nous devons faire la différence. Ceux qui font la politique, qu’ils fassent la politique dans le respect des lois et celui qui touche au domaine de la défense, de la sécurité, il va menacer la sûreté de l’Etat et par conséquent, l’armée, la police, les services de sécurité et la justice vont s’occuper de lui », a déclaré le général de brigade Eddy Kapend.

Connaissant bien la région pour être né, avoir grandi et travaillé dans la zone, l’ancien pensionnaire de la prison centrale de Makala connaît les problèmes sécuritaires du Grand Katanga et ses acteurs.

Il sait aussi que dans cette région riche, la sécurité et l’exploitation des minerais entrent souvent en conflit comme en témoigne le cas de son prédécesseur à la 22 ème région militaire, le général Smith, arrêté et transféré à Kinshasa à la suite des accusations de sa supposée implication dans la disparition de plus de 120 tonnes de cathode de cuivre appartenant à l’entreprise minière Tenke Fungurume Mining (TFM).

Le général de brigade Eddy Kapend sait également qu’un autre haut gradé de l’armée originaire du Katanga, le général John Numbi, en exil, a récemment menacé de déstabiliser les institutions en place au pays.

Il sait enfin, que son ennemi juré, l’ancien chef de l’État Joseph Kabila a établi son QG dans le Haut-Katanga après avoir été déplumé par son successeur Félix Tshisekedi Tshilombo.

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: légère baisse des prix des carburants dans la zone ouest

A travers un arrêté signé le 23 mai 2024, le vice-premier ministre ad intérim de l’E…