Home Politique RDC: Félix Tshisekedi condamne l’intolérance politique contre Martin Fayulu

RDC: Félix Tshisekedi condamne l’intolérance politique contre Martin Fayulu

3 min read
0
0

Le caillassage du cortège de l’opposant Martin Fayulu à Tshikapa, dans le Kasaï central, suscite une vague de condamnations jusqu’au sommet de l’État. Par l’entremise de sa porte-parole, le président Félix Tshisekedi dénonce cet acte.

De militants des partis politiques au pouvoir qui espéraient attaquer les leaders de l’opposition devraient rapidement revoir leur stratégie.

Ceux basés à Tshikapa, qui ont pris pour cible la caravane de Martin Fayulu samedi 4 novembre dernier à son arrivée dans le chef-lieu de la province du Kasaï central, sont dans le viseur de la justice.

Ils ont tenté d’empêcher le leader de Lamuka et candidat à l’élection présidentielle du 20 décembre prochain de tenir son meeting dans la ville. Un des projectiles lancés par de personnes non autrement identifiées a cassé le pare-brise de la jeep de l’opposant.

Malgré cet incident, Martin Fayulu, intrépide, a tenu son meeting sur le terrain Kalay, situé dans la commune de Dibumba. Il a répondu de la meilleure des manières à ses détracteurs, en prêchant l’unité et la cohésion nationales.

Au passage, il a appelé les membres de l’UDPS, parti présidentiel, à bannir le recours à la violence contre l’opposition.

En réaction au caillassage du cortège de l’opposant, le deuxième après celui d’un autre opposant, Delly Sessanga, toujours dans la région du Grand Kasaï dont il est originaire, Félix Tshisekedi prône la tolérance.

« Le chef de l'État a appris avec regret l'intolérance politique dont a été victime M. MartinFayulu par certains compatriotes. Il condamne ces actes antidémocratiques et appelle le peuple congolais à faire preuve de tolérance et de citoyenneté à l'égard de tous les candidats RDC », a annoncé la porte-parole du président de la République, Tina Salama.

Un avertissement pour tous les militants extrémistes du pouvoir, qui seraient tentés d’attaquer physiquement les opposants.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kinshasa: l’armée et la police organisent de patrouilles mixtes

Depuis 21 mai 2024, la Police nationale congolaise (PNC) et les Forces armées de la Républ…