Home Politique Présidentielle : Denis Mukwege marche sur Kalemie

Présidentielle : Denis Mukwege marche sur Kalemie

5 min read
0
0

L’une après l’autre, les villes de la République démocratique du Congo basculent dans le camp du candidat président de la République numéro 15. Dr Denis Mukwege a dompté la ville de Kalemie, chef-lieu de la province de Tanganyika, ce vendredi 1 er décembre 2023.

Face à la foule venue l’écouter au stade de la Sendwe, il a déroulé son projet de société basé sur la fin de la guerre, la fin de la faim et la fin des vices.

C’est à 16 h 5 minutes que l’avion du prix Nobel de la paix a atterri à l’aéroport de Kalemie. Après la traditionnelle cérémonie d’accueil, il a pris la direction de Kisebwe, où une foule l’attendait pour la caravane.

Chemin faisant, il a eu droit à une pluie d’ovations et d’applaudissements. Un témoignage de l’amour et du soutien de la population à son egard.

Sur la route, une femme survivante de violence sexuelle, qui avait été sauvée par lui, éprise de joie, a surgie et lui a étalé son pagne en implorant Dieu de le bénir pour qu’il sauve le pays comme il a sauvé sa vie à elle.

En parfaite harmonie avec la population

Après la marche, le cortège de Mukwege a pris la direction du stade de la Sendwe pour son discours de campagne.

S’exprimant en Swahili, il a commencé par rappeler au public ce que représentait la ville de Kalemie à l’époque, avec toutes les entreprises et industries qui y existaient, mais à ce jour inexistantes.

Le candidat numéro 15 à l’élection présidentielle du 20 décembre prochain a relevé le travail de réparation qu’il assure en faveur des femmes, dont celles de Kalemie font partie. Une situation due à l’insécurité qui ravage la province de Tanganyika.

Il a fait part à ses auditeurs de son programme qui s’articule autour de trois fins : « la fin de la guerre, la fin de la faim et la fin des vices ».

Il a expliqué que sa priorité est de donner la paix à la population en vue de lui permettre de vaquer librement à ses occupations dans tous les coins de la province et d’éviter aux femmes de tomber dans des embuscades de viol.

Comme partout où il est passé, le prix Nobel de la paix s’est livré volontiers au jeu de questions et réponses avec la population.

A l’unanimité, celle-ci s’est plaint du discours « démagogique » des acteurs politiques et lui a prié de ne pas la décevoir lorsqu’il sera élu.

Un message reçu cinq sur cinq par le candidat qui a le mérite d’être moralement irréprochable et qui ne s’est jamais compromis tout au long de son parcours professionnel.

Pami Halele/Kamina

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Jean-Claude Baende à Jean-Pierre Bemba: « Je sais Je sais que tu as l’habitude de créer des conflits avec tout le monde »

Entre le député national Jean-Claude Baende et le vice-premier ministre de la Défense nati…