Home Société IFASIC : Le comité de gestion vomi par les étudiants

IFASIC : Le comité de gestion vomi par les étudiants

4 min read
0
0

Il y a quelques semaines, de médias kinois ont révélé des informations faisant état d’une gestion opaque du comité de gestion de l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (Ifasic). Était particulièrement pointé du doigt, le Pr Tony Kanyinda, directeur de cabinet du recteur Jean-Richard Kambayi Bwatshia. La situation semble avoir dépassé le seuil du tolérable au point que des étudiants réclament le départ de ce comité de gestion.

Corps académique, corps scientifique et étudiants sont convaincus que le vrai patron de l’IFASIC c’est Tony Kanyinda.

L’homme est suspecté d’être le tireur des ficelles des interminables chamailleries entre le secrétaire général académique et son collègue chargé de la recherche. Ces derniers lavent leur linges sales dans les médias.

Jadis considéré comme un modèle de fonctionnement, l’Ifasic n’inspire plus confiance, l’établissement ayant perdu de tout son prestige.

« Le comité passé avait laissé l'Ifasic presqu'à l'agonie, le comité actuel est venu l'enterrer », entend-t-on de bouches des agents administratifs.

Des horaires des examens imposés aux étudiants

C’est du côté de l’enseignement que tout est déréglé. Tenez ! Les résultats de la première session des étudiants inscrits en L2 ont été affichés le jeudi 30 novembre. Les étudiants qui ont échoué (presque tous) ont été obligés de faire les examens de la deuxième session un jour après, soit le vendredi.

Ceux inscrits en G3, délibérés le mercredi 27 novembre, démarrent leur deuxième session le lundi 4 décembre. Ils vont passer leurs examens et défendre leurs TFC.

« Le mercredi, j'aurai examens de 8 à 12 heures et je défendrai mon TFC le même jour à 13 heures», confie une étudiante inscrite en G3B.

Avec les désordres qui émaillent le fonctionnement de cette institution universitaire qui a formé la plupart des meilleurs journalistes de la RDC et de certains pays d’Afrique centrale, les étudiants se tournent vers le ministre Muhindo Nzangi pour lui demander de sauver le navire Ifasic avant qu’il ne soit trop tard.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Jean-Claude Baende à Jean-Pierre Bemba: « Je sais Je sais que tu as l’habitude de créer des conflits avec tout le monde »

Entre le député national Jean-Claude Baende et le vice-premier ministre de la Défense nati…