Home Economie MIBA: André Kabanda brasse chaque jour 7 000 USD pour la « location » de 2 bus TRANSCO

MIBA: André Kabanda brasse chaque jour 7 000 USD pour la « location » de 2 bus TRANSCO

7 min read
0
0

De gestionnaires publics congolais rivalisent de scandales financiers aussi pharaoniques les uns que les autres. Alors qu’on n’en a pas encore fini avec l’affaire de surfacturation présumée des lampadaires et forages qui ont coûté des millions au trésor public, une autre mauvaise nouvelle arrive de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï oriental. Elle implique le directeur général de la Minière de Bakwanga (MIBA), André Kabanda, accusé de bousiller des milliers de dollars sur l’autel d’un contrat de pacotille.

Dans un reportage tourné par un youtubeur, des agents de la MIBA témoignent de ce qu’ils qualifient d’un changement positif, marqué selon eux notamment par la solution apportée au problème de transport. Ils affirment se rendre au lieu du travail sans difficulté, à cause des dispositions prises par le directeur général.

Ces dispositions concernent le contrat signé entre la MIBA et la société des Transports au Congo (TRANSCO) portant sur la location des deux bus pour le transport du personnel. Coût du deal : 7000 dollars américains, soit 3500 dollars américains par bus par jour.

Ce que ces agents ignorent, c’est qu’il y a scandale pour plusieurs raisons. Premièrement, il n’y a eu aucun appel d’offre étant donné qu’il s’agit d’un marché public.

Deuxièmement, ce contrat signé en janvier dernier n’a jamais été soumis à l’approbation du Conseil d’administration de la MIBA.

Troisièmement et
c’est ici que les Romains s’empoignèrent, le coût de la location des bus est aberrant, à la limite de l’inacceptable.

En effet, le DG de la MIBA a consenti à remettre à TRANSCO le montant de 3500 dollars américains par bus par jour, ce qui fait un peu plus d’un million de dollars par an pour un bus et plus de deux millions de dollars par an pour les deux bus.

Surfacturation et opération retour

Ce montant est d’au moins sept fois plus élevé que le prix de la location d’un bus TRANSCO à Kinshasa, qui varie entre 400 et 500 dollars par jour et au moins cinq fois plus élevé que celui de la location d’un bus TRANSCO en province.

Des drones  pour lutter  contre les embouteillages à Kinshasa: quand la police cherche midi à quatorze heures

Plus grave, selon certaines indiscrétions au sein de TRANSCO, une opération retour s’ opérerait entre les deux parties. Ce qui suscite légitimement des questions sur la gouvernance de la MIBA dont l’annulation du contrat d’exploitation signé avec une société dénommée Centre-ville, prétendument américaine, est exigée par la présidence de la République.

Contactée par notre rédaction, la direction générale de la MIBA a refusé de répondre à « un média qui est en quête des informations négatives en lieu et place des informations positives

Tout compte fait, ce scandaleux contrat visiblement sur facturé serait une sorte de poudre de perlimpinpin du DG André Kabanda pour faire braser des sommes importantes alors que la MIBA a grandement besoin d’argent pour sa relance effective.

D’ailleurs, pas besoin d’être expert en la matière pour réaliser qu’avec le montant déboursé chaque mois pour la fameuse location des deux bus, la MIBA peut s’acheter au moins un bus et payer tous les frais relatifs au transport et à la douane et rester avec une bonne somme pour l’achat du carburant.

Jean Pérou Kabouira

114 millions USD pour ça : Œuvre de congolais au cœur de pierre
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Sécurité dans l’est: échangé téléphonique entre Félix Tshisekedi et le président Polonais

La journée du vendredi 24 mai 2024 a été très diplomatique et chargée pour le président Fé…