Home Politique Elections : La CENCO et l’ECC exhortent les contestataires à privilégier les voies pacifiques

Elections : La CENCO et l’ECC exhortent les contestataires à privilégier les voies pacifiques

5 min read
0
0

Dans une déclaration conjointe publiée ce jeudi 4 janvier 2024, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO ) et l’Eglise du Christ au Congo (ECC) ont donné leur lecture des élections du 20 décembre 2023. Les deux confessions religieuses les plus représentées de la République démocratique du Congo félicitent leur mission d’observation électorale, la MOE CENCO-ECC pour la qualité du travail réalisé.

Les signataires de ladite déclaration, Mgr Utembi, président de la CENCO et le Révérend Bonkundoa, président de l’ECC, apprécient avec satisfaction « les efforts fournis par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le gouvernement ainsi que par les autres parties prenantes pour l’organisation de ces élections dans le délai constitutionnel, dans un contexte particulièrement difficile du point de vue sociopolitique, économique et sécuritaire ».

Ils voient derrière la mobilisation du peuple Congolais pendant le vote en dépit de désagréments constatés, un signe de sa maturité, « qui ne peut plus permettre la manipulation politicienne ou l’imposition de la fraude électorale ».

Les églises catholique et protestante déplorent le fait que ce processus électoral a connu des irrégularités.

«Au regard de ces irrégularités, en plus des recommandations formulées dans la déclaration préliminaire de la MOE CENCO-ECC du 28 décembre 2023, dont la mise en œuvre aurait le mérite de rassurer les uns et les autres, de consolider la paix, la cohésion et la stabilité en RD Congo, nous demandons à la CENI de faire la lumière sur tous les cas documentés par les différentes parties prenantes. Une commission d'enquête indépendante et mixte s'avère nécessaire», suggèrent la CENCO et l'ECC.

Fidèles à leur tradition d’accompagner le peuple par l’éducation civique, la prévention de conflits et l’observation électorale dans le processus de la démocratisation du pays, elles placent le procureur général près la Cour constitutionnelle devant ses responsabilités.

Elles lui demandent en effet, « de se saisir d’office de toute dénonciation en rapport avec les irrégularités afin d’amener la haute juridiction de la sincérité électorale à dire le droit ».

Au procureur général de la République, Mgr Marcel Utembi et Révérend André Bonkundoa sollicitent, en sa qualité de garant de l’action publique, d’ouvrir des poursuites judiciaires à l’endroit de tous les auteurs d’actes de violation et de fraude électorale.

Conscientes que certains candidats malheureux et leurs camps politiques contestent les résultats provisoires de l’élection présidentielle publiés par la CENI, la CENCO et l’ECC les découragent de recourir à la violence.

« Nous encourageons toutes les parties prenantes à recourir à des voies pacifiques pour toute sorte de revendications », ont-elles poursuivi.

Dans le même ordre d’idées, elles exhortent le peuple Congolais à « demeurer uni et vigilant dans le combat contre les antivaleurs d’où qu’elles viennent ».

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: OLPA plaide pour l’acquittement du journaliste Blaise Mabala, détenu depuis 152 jours

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), ONG de défense et de promotio…