Home Politique Cybercriminalité: L’ombre de Ngoyi Kasanji plane sur un compte anonyme qui distille des fausses accusations contre José Mpanda

Cybercriminalité: L’ombre de Ngoyi Kasanji plane sur un compte anonyme qui distille des fausses accusations contre José Mpanda

10 min read
0
0

Après avoir récupéré son siège de député national attribué frauduleusement par Denis Kadima, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à un non élu, José Mpanda Kabangu est de nouveau un homme à abattre pour certains de ses adversaires politiques du chef-lieu de la province du Kasaï Oriental. Ces derniers, avec à leur tête le député national Alphonse Ngoyi Kasanji, ont réactivité leur laboratoire de fabrication des fakenews contre l’actuel ministre de l’Agriculture.

Leur dernière production est celle prétendant que José Mpanda est en contact avec Corneille Nangaa, ancien président de la CENI devenu chef de file de la coalition rebelle Alliance fleuve Congo (AFC) allié à mouvement terroriste M23/RDF. Les premiers éléments des investigations menées par des spécialistes en cybercriminalité renseignent que le camp de l’ex-gouverneur du Kasaï oriental serait derrière un compte anonyme auteur des allégations précitées. La justice est sur le point de s’en mêler.

Si vous avez reçu la demande d’ami d’un compte Facebook dénommé Grâce Lokole, ne vous faites pas d’illusion sur son gestionnaire. Dites-lui que « Ngoyi Kasanji, je sais que tu me lis ou me liras ici ». Il vous lira à coup sûr.

Où est le problème ?

A cause de son élévation politique, de sa proximité ainsi que de sa loyauté au président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, le ministre José Mpanda a fait perdre à Ngokas de l’appétit depuis qu’il a été définitivement confirmé député national par la Cour constitutionnelle.

Prorogation de l’enrôlement : Lambert Mende invite la CENI à l’équité

Pas donc étonnant que la fameuse Grâce Lokole débile des hérésies sur Facebook pour tenter de ternir l’image de l’autorité morale du parti politique Congo Espoir.

En effet, ce compte créé le 18 décembre 2023 au pire moment du bras de fer à Mbuji-Mayi entre les pros Kasanji et les pros Mpanda pendant la campagne électorale, enchaîne des publications aussi toxiques les unes que les autres contre José Mpanda. Tantôt il l’accuse d’être en contact avec le rebelle Nangaa, tantôt il affirme comme si c’était lui le chef de l’État, seul congolais ayant le pouvoir de décider sur la participation de tel ou tel autre parti politique au gouvernement, que Congo Espoir n’aura aucun ministère.

Ça attaque Mpanda et ça défend Ngokas

Signe que les adversaires de José Mpanda avec pour tête de gondole Ngoyi Kasanji seraient les gestionnaires de ce compte facebook, tous les renseignements fournis par la fameuse Grâce Lokole sur son profil sont faux. Elle n’est pas membre de Congo Espoir et n’a pas étudié à l’Institut Mulemba EDAP/ISP Mbuji-Mayi. Ce qui est indéniable, c’est qu’en parcourant son journal, on est tombé sur une publication où elle défend bec et ongles Ngoy Kasanji dans le dossier d’imposition des mains sur le journaliste Jean-Baptiste Kabeya devenu député provincial. Comme quoi, ce compte anonyme qui publie des faussetés contre José Mpanda défend Ngokas.

"Au sujet de l’accusation de la prétendue conversation téléphonique entre José Mpanda et Corneille Nangaa, la technologie étant très développée, pourquoi la fameuse Grâce Lokole n’a-t-elle pas balancé l’élément sonore de cette conversation d’accusation, pièce contre pièce pour qu’elle soit crue ? S’il est vrai que Me José Mpanda a été à un moment un ami à Corneille Nangaa, il est évident que les relations dans la vie se font et se défont. Rien n’étant immuable, Me José Mpanda s’était déjà désolidarisé depuis longtemps de Corneille Nangaa qui avait pris l’option insensée de la rébellion. Aucune conversation ne peut être établie entre eux deux. L’accusé met sa main à couper", tace un proche du ministre de l'Agriculture.

Quant à sa prétendue frustration au sujet du partage des postes ministériels, Me Mpanda sait que les postes politiques sont comme les chaises du deuil: ils n’appartiennent à personne mais peuvent être occupés par tous mais pas pour toujours.

"Néanmoins, son poids politique obtenu grâce au nombre de ses 8 députés nationaux au sein du regroupement A24 sur les 16, tout calcul fait, Congo Espoir ne manquera pas un poste ministériel au sein de trois regroupements (A24, A25 et AN) dirigés par la gouverneure du Lualaba, Mme Fifi Masuka qui a en tout et tout 27 députés nationaux dont 16 issus de A24", fait remarquer un journaliste politique. 

Assemblée nationale: Congo Espoir de José Mpanda rafle 8 sièges

Mpanda le Tshisekediste

Démasqué, Ngoyi Kasanji doit désormais réaliser qu’en prévoyant six sièges à l’Assemblée nationale pour Mbuji-Mayi, le législateur ne voulait pas voir un seul leader coloniser cette ville. D’ailleurs, la présence d’un ressortissant du Kasaï oriental au gouvernement n’empêchera pas aux autres fils et filles de cette province d’occuper d’autres ministères ou d’autres fonctions.

Le président Félix Tshisekedi n’est pas dupe pour oublier que certains Kasaïens qui le traitaient de tous les noms d’animaux ont été de fervents disciples de Jean-Marc Kabund, son insulteur patenté.

Il sait aussi que plus Tshisekediste que José Mpanda parmi les élus actuels de Mbuji-Mayi n’existe pas.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mise en place du gouvernement: clôture ce vendredi des consultations entreprises par Judith Suminwa

La première ministre, Judith Sunimwa Tuluka, achève ce vendredi 19 avril 2024, ses consult…