Home Société Justice: La convocation d’Edmond Izuba, Israël Mutombo et Ives Buya ce jeudi 7 mai au PG près la Cour d’appel de Kinshasa Gombe relance le débat sur la dépénalisation du délit de presse

Justice: La convocation d’Edmond Izuba, Israël Mutombo et Ives Buya ce jeudi 7 mai au PG près la Cour d’appel de Kinshasa Gombe relance le débat sur la dépénalisation du délit de presse

6 min read
0
0

Les journalistes Israël Mutombo, animateur de l’émission «Bosolo na politik », Yves Buya de C-News et Edmond Izuba du média en ligne infos objectifs sont attendus ce jeudi 7 mai 2020 au Parquet près la Cour d’appel de Kinshasa Gombe. Ils sont poursuivis par des membres du bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, qui les accusent de diffamation.

Ce procès qui va débuter quatre jours après la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse relance le débat sur la pénalisation du délit de presse.

Pour revenir à la plainte qui fait l’actualité, il faut dire que les plaignants sont tous députés provinciaux et membres du bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, exerçant respectivement les fonctions de Président, Vice-président, Rapporteur, Rapporteur adjoint et Questeur. Il s’agit de Godé Mpoyi, Tshibalabala Francis, Nembalemba Junior, Marie Kiet Mutinga et Papy Epiana. Selon leurs conseils, ils seraient victimes d’«imputations dommageables ».

C’est ce qu’avait  écrit l’un d’entre eux, Maitre Singa Landa, dans la plainte déposée le 25 avril 2020 au Parquet Général près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe. « En effet, les accusés prénommés déclarent faussement et propagent méchamment à travers les médias que mes clients ont surfacturé à plus de 3 millions de dollars américains, le devis de l’immeuble en construction derrière le bâtiment de l’Assemblée provinciale de Kinshasa », a-t-il circonscrit, considérant cela comme une « accusation de détournement ».

Entrant dans les détails, il a expliqué que « les déclarations de Monsieur Edmond Izuba Izuba ont été publiées dans son compte twitter en date du 18 avril 2020 courant, tandis que celle de l’Honorable Mike Mukebayi Nkoso relatives au détournement des fonds ont été faites lors de l’émission Nice Day en date du 17 avril courant et au cours de l’émission Bosolo na Politique le mardi 14 avril et dans plusieurs autres émissions ».

L’image de Godé Mpoyi s’écorne davantage

De son côté, Israël Mutombo est accusé d’avoir soutenu publiquement lors de son émission dénommée « Bosolo na Politique », du mercredi 15 avril 2020, qu’il détient des documents renseignant que le devis des travaux de construction de l’immeuble en question est chiffré à 3 millions de dollars américains.

Pour sa part, Yves Buya est accusé d’avoir déclaré au cours de l’émission Canal Presse sur Canal Kin du vendredi 24 avril 2020, que le bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa dilapide et détourne l’argent de l’Assemblée à l’insu des Kinois, et que le Vice-président a reçu des fonds pour un voyage qu’il n’a jamais effectué.
Réagissant à chaud, Edmond Izuba avait à l’époque  dit qu’il attendait  sa convocation pour se présenter à la justice.

Par ailleurs, certains observateurs se demandent avec inquiétude pourquoi le Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa et les autres membres du bureau n’ont-ils pas pris le soin de saisir les instances de l’Union Nationale de la Presse du Congo(UNPC) avant d’aller devant la justice.

Dans tous les cas, cette affaire n’est pas de nature à soigner l’image d’un Godé Mpoyi devenu très conflictuel et peu tourné vers le dialogue, pourtant une vertu chrétienne.
ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Insolite/Kinshasa : Des Policiers harcèlent un cadavre

Un habitant de Kinshasa a été victime, ce samedi 23 janvier 2021, de la dernière tracasser…