Home Politique Afrique : Les confinements ont favorisé la hausse du taux d’infection au VIH chez les enfants

Afrique : Les confinements ont favorisé la hausse du taux d’infection au VIH chez les enfants

3 min read
0
0

Décidément, la pandémie de Covid-19 n’a amené au monde que de malheurs. Outre des millions de morts parmi les cas positifs, elle a entraîné de nombreuses autres victimes indirectement. C’est le cas de plusieurs milliers des personnes qui ont attrapé le VIH pendant les confinements.

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) attribue la hausse des taux d’infection enregistrée en 2020 en Afrique, aux « flambées de violence liée au genre, à l’accès limité aux soins de suivi et des ruptures de stock des produits de base » pendant les confinements.

A l’occasion de la journée internationale de lutte contre le VIH/SIDA, célébrée ce mercredi 1 er décembre 2021, l’UNICEF a publié un communiqué alarmant sur la situation du Sida en Afrique auprès des enfants et des jeunes.

Cette agence des Nations Unies a recensé près de 150.000 enfants âgés de 0 à 9 ans, nouvellement infectés par le VIH en 2020 en Afrique. Ce qui porte à plus d’un million le nombre total d’enfants séropositifs au sein de cette tranche d’âge.

L’UNICEF a constaté que le nombre des nouvelles infections des enfants âgés de 10 à 19 ans a aussi augmenté et atteint un total de 1,75 million de séropositifs.
Seule petite note positive, le taux annule de nouvelles infections parmi les adolescents a diminué de 41% depuis 2010 en Afrique de l’Est et Australe tandis qu’au Moyen Orient et en Afrique du Nord, les infections ont augmenté de 4% durant la même période.

Par ailleurs, l’UNICEF renseigne que l’ensemble des enfants orphelins en Afrique Subsaharienne à cause du Sida est de 35%. Dans le monde, ils représentent 10%.

As.