Home Nation 20 postes portatifs Motorolas: L’aide mal venue de la France à la police de Kinshasa

20 postes portatifs Motorolas: L’aide mal venue de la France à la police de Kinshasa

3 min read
0
0

Ça fait débat sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Des internautes congolais voient d’un mauvais oeil le don de 20 postes portatifs Motorolas fait au Commissariat provincial de la police de Kinshasa par l’Ambassade de France en RDC. L’intérêt populaire manifesté à ce don serait lié au contexte sécuritaire dans l’Est du pays.

C’est Cousin Pierre Alexandre, attaché de défense près l’ambassade de France à Kinshasa, qui a fait l’annonce de ce don sur les réseaux sociaux.

« Remise ce matin au Commissariat Provincial de la police de Kinshas-RDC, d’un second lot de 20 postes portatifs Motorolas, financés par la DCSD. Pour une meilleure coordination opérationnelle des unités PNC dans leurs missions sécurité publique », a-t-il publié sur Twitter, le 30 novembre dernier.

Ce geste de l’ambassade de France à Kinshasa n’a rien d’anormal, étant donné que les institutions congolaises sont habituées à bénéficier des dons des partenaires extérieurs. Seulement, celui-ci arrive au moment où les pays européens, avec à leur tête la France et la Belgique, sont accusés de soutenir le Rwanda, qui est accusé par Kinshasa d’appuyer les terroristes du M23.

Lire aussi France-RDC: Vers une intensification de la coopération scientifique et technologique

Aussi, l’annonce d’une aide de 20 millions d’Euros de l’Union européenne (UE) à Rwanda defense force (armée rwandaise) a dilué celle de 20 postes portatifs Motorolas faite au Commissariat provincial de la police de la ville de Kinshasa.

Au-delà de tout, face au refus des occidentaux, particulièrement des principaux pays de l’UE de contraindre Kigali à renoncer à tout soutien au M23, beaucoup de congolais redoutent une infiltration de la police nationale congolaise.

Autant dire que le problème n’est pas la quantité (la RDC a reçu des dons plus minimes par le passé) ni la France. Cette aide est arrivée au mauvais moment, dans un mauvais contexte.

Junior Lomanga