Home Politique RDC: Premier face à face prometteur entre les pro Kabund et la police

RDC: Premier face à face prometteur entre les pro Kabund et la police

4 min read
0
0
fardc 1 min

Ce jeudi 28 juillet 2022 risque d’être historique pour le nouvel opposant, Jean-Marc Kabund a Kabund. Le président national de l’Alliance pour le Changement (A.ch) a répondu présent au mandat de comparution émis à son égard par le parquet général près la Cour de Cassation.

Il ne s’est pas amené seul. Des dizaines de militants de son parti politique l’ont accompagné. Ces derniers ont affronté les éléments de la police nationale congolaise.

En annonçant sa démission de la première Vice-présidence de l’Assemblée nationale, sur Twitter, en janvier dernier, Jean-Marc Kabund avait promis qu’une nouvelle page de l’histoire s’ouvrait et que celle-ci s’écrira « avec la sueur de notre front, qui coulera chaque jour qu’on affrontera les brimades, humiliations et tortures ».

Lire aussi Reprise du procès Bukanga-Lonzo : Des badauds recrutés pour huer Matata Ponyo devant la Cour Constitutionnelle

L’ancien chef du parti présidentiel n’a pas encore été torturé, en tout cas pas physiquement, mais la sueur a coulé littéralement de son front ce jeudi.

Captute d’écran

Ses soutiens, eux au moins ont reçu leurs premières « brimades », en affrontant inutilement les forces de l’ordre.

Inutilement car ils ont perturbé la quiétude des occupants des immeubles situés aux alentours du parquet général près la Cour de Cassation, alors qu’il n’y a rien qui pouvait justifier leur présence.

Leur leader est allé se faire entendre par le procureur sur des propos qu’il a tenus le 18 juillet dernier, jugés injurieux et de nature à porter atteinte à l’honneur dû aux institutions publiques et à la dignité du Chef de l’État.

Lire également RDC: Revoici Jean-Marc Kabund dans la peau d’opposant

Pour rappel, en officialisant sa rupture avec l’UDPS, l’ancien président ai du parti présidentiel s’est montré discourtois à l’égard du Président de la République. Il avait notamment affirmé que l’armée et la police sont abandonnées par le régime des « irresponsables jouisseurs ».

D’aucuns pensent que quelle que soit la suite de son audition au parquet général près la Cour de Cassation, on a fort à parier que les soutiens de Jean-Marc Kabund ne sont pas à leur dernier face à face avec les forces de l’ordre.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

CNSS: Paiement à domicile des prestations sociales 2 ème trimestre 2024 à de bénéficiaires âgés

Une délégation de la Caisse nationale de sécurité sociale(CNSS) a effectué des descentes s…