Home Société ICCN: Eve Bazaiba encouragée à virer les conflictuels DG et DGA ai

ICCN: Eve Bazaiba encouragée à virer les conflictuels DG et DGA ai

5 min read
0
0
fardc 1 min

Olivier Mushiete et Vincent Imbongo, respectivement Directeur Général et Directeur Général adjoint intérimaires de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) se regardent en chiens de faïence. Censés diriger cette institution publique, ils passent le plus clair de leur temps à se chamailler et à s’accuser mutuellement auprès de la Vice-premier ministre, ministre de l’Environnement et du développement durable, Eve Bazaiba. Cette dernière est appelée, en sa qualité d’autorité de tutelle, à prendre de mesures disciplinaires exemplaires pour éviter le pire.

Ils ont fait à peine une année à la tête de l’ICCN mais ont déjà prouvé leur incapacité à résoudre leurs petits conflits internes.

Nommés à titre intérimaire en août 2021, en remplacement du célèbre Directeur Général Cosma Wilungula, Olivier Mushiete et Vincent Imbongo ne savent pas manger sans faire de bruits.

C’est le moins que l’on puisse dire au regard des accusations de l’un à l’égard de l’autre et vice-versa.

Le premier à avoir saisi la Vice-premier ministre de l’environnement c’est le Directeur Général ai, qui a sollicité en juillet dernier, une action disciplinaire contre son adjoint. Dans une correspondance adressée le 19 juillet dernier à Ève Bazaiba, il l’a accusé notamment de « voie des faits, usurpation des pouvoirs et insubordination ».

En réponse, l’autorité de tutelle a diligenté une commission restreinte constituée des Secrétaires Généraux à l’Environnement et au Tourisme pour auditionner les deux protagonistes.

Alors que ladite commission n’a pas encore déposé son rapport à qui de droit, après avoir auditionné les deux parties, le Directeur Général adjoint a à son tour sérieusement accusé son titulaire.

En effet, fans une correspondance datée du 8 août 2022, Vincent Imbongo a indexé, auprès de Eve Bazaiba, le DG Olivier Mushiete, notamment d’exercer des pressions sur le directeur administratif et financier de l’ICCN afin de le pousser à « l’impossible et aux choses abominables qui désacralisent la logique d’une gestion responsable des finances ».

Il l’accuse aussi de criminalité financière et invite l’Inspection Générale des Finances (IGF) ou la Cour des Comptes à « venir faire le constat » des dégâts causés selon lui par le DG ai et ses collaborateurs.

Lire aussi Sorcellerie blanche : L’Ong britannique Minority Rights accusée de pondre un faux rapport contre les FARDC et le parc national de Kahuzi Biega

Au siège de l’ICCN et dans les différentes aires protégées sous sa gestion, on ne parle que du conflit entre le DG ai et le DGA ai.

Du coup, des cadres et agents demandent vivement à la VPM de l’Environnement et du Développement durable de les virer carrément, pour disent-ils, « réinstaurer un bon climat de travail et rassurer les partenaires tant nationaux qu’internationaux ».

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

CNSS: Paiement à domicile des prestations sociales 2 ème trimestre 2024 à de bénéficiaires âgés

Une délégation de la Caisse nationale de sécurité sociale(CNSS) a effectué des descentes s…