Home Provinces Sankuru : Des violents affrontements à Lodja entre les militants de deux députés pro Tshisekedi

Sankuru : Des violents affrontements à Lodja entre les militants de deux députés pro Tshisekedi

6 min read
0
0
fardc 1 min

A seize mois des élections prévues théoriquement en décembre 2023, les démons de la violence ont refait surface à Lodja. Les militants et sympathisants de certains leaders de ce territoire de la province du Sankuru ont repris leurs hostilités mises en veilleuse depuis de mois.

Les dernières en date ont opposé, lundi 5 septembre 2022, les sympathisants du député national Alexis Luwundji à ceux de son collègue Jean-Marc Lombaku. Bilan: une dizaine de blessés graves dont deux policiers.

Pourtant tous deux membres de l’Union sacrée de la Nation, la plateforme présidentielle et originaires du même secteur, celui des Olemba, ces deux élus sont prêts à se dévorer.

Leurs sympathisants eux, ont déjà commencé à s’agresser mutuellement et ont failli s’entretuer.

Selon les informations obtenues de sources locales, un groupe de personnes originaires du village natal d’Alexis Luwundji aurait été pris pour cible lors de son passage à Nyenge, village d’origine de Jean-Marc Lombaku.

Les faits se sont déroulés aux premières heures du lundi dernier alors qu’ils se dirigeaient vers Lodja pour accueillir leur leader.

Contacté par alternance.cd, ce dernier dénonce ce qu’il qualifie d’une « violence gratuite » exercée contre ses sympathisants par « des habitants du village de mon collègue Lombaku ». Alexis Luwundji dit ne pas comprendre comment un élu de l’Union sacrée de la Nation comme lui peut-il se permettre d’accepter que ses sympathisants et en plus de son village natal, s’en prennent à ceux d’un autre élu du camp présidentiel.

Saisi, Jean-Marc Lumbaku a préféré ne pas s’exprimer pour affirmer ou infirmer les allégations de violences portées contre ses militants. A l’État major de la Police de Lodja, on prend cette situation très au sérieux.

Plusieurs blessés amenés par la police font de témoignages horribles sur le degré de la violence qu’ont émaillé les affrontements entre les deux camps. Certains, avec de visages déformés, peinent à parler alors que d’autres sont dans un état plus critique.

Lire aussi Tshopo: Ces sommes exorbitantes que le FONER gaspille chaque mois à Kisangani

Jusqu’où ces pauvres villageois vivant dans une misère indescriptible vont-ils continuer à s’entre déchirer et même à s’entretuer pour des gens qui toucheraient chacun 21 000 dollars américains par mois et qui vivent tranquillement dans un luxe diabolique avec leurs familles dans les quartiers chics de Kinshasa ? Jusque quand le Sankuru connaîtra-t-il une paix durable ?

Ces questions méritent d’être posées au regard du regain de tensions et de violences non seulement à Lodja mais aussi dans d’autres territoires du Sankuru.

Lire également Alerte à la guerre civile dans le Sankuru: les armes circulent comme de petits pains

Entre temps, l’action du Gouverneur Jules Lodi se fait toujours attendre, deux mois après l’investiture de son gouvernement provincial par l’Assemblée provinciale. Il semble fonctionner en mode touriste.

Décidément, le mal du Sankuru est profond, très profond. Vivement une thérapie de choc.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mise en place du gouvernement: clôture ce vendredi des consultations entreprises par Judith Suminwa

La première ministre, Judith Sunimwa Tuluka, achève ce vendredi 19 avril 2024, ses consult…