Home Nation Scandale à la Fonction publique : Jean-Pierre Lihau désigne des centaines de faux agents aux emplois de commandement et de coordination (Exclusif)

Scandale à la Fonction publique : Jean-Pierre Lihau désigne des centaines de faux agents aux emplois de commandement et de coordination (Exclusif)

6 min read
0
0
fardc 1 min

C’est une exclusivité d’alternance.cd. Ce sont des faits d’une extrême gravité, qui devraient donner des frissons à tout congolais normalement constitué. Le scandale porte la signature du Vice-Premier Ministre, Ministre de la Fonction publique, Modernisation de l’Administration et lnnovation du service public, Jean-Pierre Lihau, qui a désigné, à titre intérimaire, aux emplois de commandement, d’encadrement et de coordination, des agents de carrière des services publics dont certains ne sont pas des agents de l’Administration publique.

Pourtant chantre de la maîtrise des effectifs de l’Administration publique dont il se vante d’avoir réussi à certifier 73 000 sur 450 000 qu’on lui aurait présenté dans la ville de Kinshasa à son arrivée et 600 000 sur 1,8 million en provinces, Jean-Pierre Lihau est très loin d’être saint.

Son arrêté n°099/CAB/VPMIN/FP-MA-ISP/JPL/2022 du 02 septembre 2022 démontre, noir sur blanc, qu’il est sur les traces de certains de ses prédécesseurs qui ont versé dans des pratiques peu orthodoxes.

D’après des documents administratifs consultés par alternance.cd, aucun des 17 agents désignés au poste des Directeurs à titre intérimaire à l’Administration des Finances n’assume à ce jour ce poste et n’avait jamais été précédemment désigné à ce grade. Certains d’entre eux ont même enjambé des grades, passant par exemple du grade d’agent administratif à celui de directeur. Incroyable!

Des vrais faux agents à l’administration des Finances

Plus inquiétant, ces 17 agents aux dossiers controversés ont été tous désignés Directeurs à la juteuse Administration du Ministère des Finances alors que celle-ci est constituée actuellement des douze directions opérationnelles dont trois sont en voie d’être retranchées de ladite Administration, conformément du Décret n°22/128 du 31 mars 2022 portant création, missions, organisation et fonctionnement de la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité Publique.

Lire aussi Ces projets à problème : «Tshilejelu » et «programme 100 jours »: Même père, même sort?

Du coup, la désignation par Jean-Pierre Lihau des 17 Directeurs à titre intérimaire poserait des sérieux problème d’affectation étant donné qu’aucun des promus n’a exercé antérieurement les fonctions de Directeur, mais surtout il n’existe actuellement aucune vacance au poste de Directeur dans l’Administration des Finances.

Lire également Grand angle : C’est quoi le problème avec le recensement de la population congolaise?

Mais ce n’est pas tout car, dans son arrêté précité, le VPM de la Fonction publique a désigné aussi 73 Chefs de divisions dont 17 sont inconnus de l’Administration des Finances, 60 n’exercent pas à titre intérimaire les fonctions de Chefs de divisions et certains d’entre eux sont passés du grade d’attaché d’administration à celui de chef de division.

En ce qui concerne les chefs de bureaux, les sources de votre média en ligne révèlent que sur les 223 désignés par Jean-Pierre Lihau, 11 sont des inconnus à l’Administration des Finances ; 203 n’ont jamais exercé les fonctions de chef de bureau, certains d’entre eux ayant brisé les étapes.

Aux dernières nouvelles, la Secrétaire Générale à la Fonction publique en charge des Actifs aurait refusé catégoriquement d’exécuter cet arrêté. Ça barde entre elle et sa hiérarchie, qui tient mordicus à voir ses protégés aux dossiers controversés être notifiés. Affaire à suivre.

Jean-Perou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Jean-Claude Baende à Jean-Pierre Bemba: « Je sais que tu as l’habitude de créer des conflits avec tout le monde »

Entre le député national Jean-Claude Baende et le vice-premier ministre de la Défense nati…