Home Politique Elections et agression de la RDC: La vigilance à géométrie variable d’António Guterres

Elections et agression de la RDC: La vigilance à géométrie variable d’António Guterres

5 min read
0
0
fardc 1 min

Le Secrétaire Général des Nations Unies, António Guterres, se dit très préoccupé par la situation….politique de la République Démocratique du Congo. Il semble être plus impliqué sur la questions des élections qu’il l’est sur celle de l’agression de la RDC par le Rwanda.

« Les Nations Unies sont préoccupées par l’absence de consensus entre les acteurs politiques ». Cette rhétorique onusienne est connue de tous les congolais qui s’intéressent à la politique.

Elle a été reprise dans le dernier rapport sur la République Démocratique du Congo publié par l’ONU dans le cadre de la résolution 2612 du Conseil de sécurité.

Dans ce document, le Secrétaire Général des Nations Unies s’adresse directement aux dirigeants de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), leur enjoignant notamment, de communiquer sur le budget et le calendrier des prochaines élections.

Il les encourage à « poursuivre les consultations avec les acteurs politiques et de la société civile pour instaurer la confiance et désamorcer les tensions ».

La colère sèche de Litsani Choukran

Jouant au moraliste, Guterres « demande à toutes les parties prenantes (au processus électoral) d’oeuvrer à la création d’un environnement propice à la tenue d’élections pacifiques et transparentes ».

Gros couac: le Secrétaire Général des Nations Unies bégaie depuis plusieurs mois pour trouver une petite formule condamnant clairement, solennellement et officiellement l’agression de la République Démocratique du Congo par le Rwanda.

Lire aussi Candidature unique de l’opposition: le trio Muzito-Fayulu et Matungulu pour départager Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe?

Pourtant, ses propres experts onusiens ont déjà démontré, noir sur blanc dans un rapport qu’il a certainement lu et peut être relu, que le Rwanda soutient bel et bien le M23. Jusqu’à ce jour, ce rapport est classé dans les tiroirs de l’ONU.

De quoi révolter le journaliste Litsani Choukran, Directeur Général du site d’informations en ligne Politico.cd, qui y voit le résultat des lobbying de certains acteurs politiques congolais, qui ne s’intéresseraient selon lui, qu’aux élections.

« Quand c’est pour des revendications électorales, ils sont capables d’instiguer le Secrétaire Général de l’ONU à travers leurs lobbies. Mais quand c’est contre le Rwanda et le M23, le même SG de l’ONU n’est pas instigué et se positionne même contre nous. Le Congo meurt de ses fils », s’est désolé « Le Fondé » sur son compte Twitter.

C’est dire qu’aux yeux du numéro un de l’ONU, l’agression de la RDC et l’occupation de Bunagana par les terroristes du M23 et leurs parrains- alliés rwandais sont moins graves que la prétendue absence de consensus entre acteurs politiques autour du processus électoral, du reste relevant de la souveraineté nationale.

Robert Djanya

PUBLICITÉ 
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: ce que l’on sait de l’attaque de la résidence de Vital Kamerhe ce dimanche

La résidence du vice-premier ministre sortant de l’Economie nationale, située dans l…