Home Provinces Fermeture des radios au Sankuru : L’administrateur de Lodja sabote une ordonnance de la Cour d’appel

Fermeture des radios au Sankuru : L’administrateur de Lodja sabote une ordonnance de la Cour d’appel

6 min read
0
0

C’est la confusion totale dans la province du Sankuru après la fermeture par l’administrateur du territoire de Lodja, de deux radios communautaires.

Alors que la Cour d’appel du Sankuru a ordonné la suspension de la décision du comité local de sécurité du 25 octobre dernier portant fermeture de la chaîne de radiodiffusion dénommée Radio Télé Losanganya, du député national Lambert Mende Omalanga, l’administrateur du territoire de Lodja, Bono Emakitshi, y a dit niet. La société civile sociale et solidaire du Sankuru dénonce ce qu’elle considère comme «un cas de violation de liberté d’information et une rébellion contre une décision judiciaire ».

Le Comité local de sécurité du territoire de Lodja a décidé de fermer, Il y a près de deux semaines, la Radio Télé Losanganya et la Radio Grand Tam Tam du Sankuru, pour « injures publiques réciproques ; manque d’éthique et déontologie journalistique ; menaces d’attentats réciproques ainsi que incitation à la haine ».

Jugeant illégale cette mesure, le promoteur de la Radio Télé Losanganya a saisi la Cour d’appel du Sankuru pour sa suspension.

Lire aussi Auteur du livre « 20 ans de marche sur les œufs »: Innoncent Olenga lègue aux jeunes générations un souvenir sur la défense de la liberté de la presse

Après avoir entendu le requérant et le défendeur, la Cour a relevé qu’il est de notoriété que la Constitution de la RDC, en son article 24, garantit à toute personne la liberté de la presse, d’information et d’émissions sur la radio et la télévision, la presse écrite ou tout autre moyen de communication sous réserve du respect de l’ordre public, de bonnes mœurs et des droits d’autrui.

La réaction de la société civile sociale et solidaire

Benoît Dandja, président de la société civile sociale et solidaire du Sankuru

Finalement, à travers l’ordonnance en référé- liberté sous ROR 064, la Cour d’appel du Sankuru a ordonné la reprise des activités de ladite radio.

Lire également Il a chié sur le Rapport Mapping: Patrick de Saint Exupéry, un journaliste français au service de Paul Kagame?

Bien qu’officiellement notifié de cette ordonnance le 2 novembre, l’administrateur du territoire de Lodja a fait la sourde oreille et jusqu’au moment où nous mettions en ligne cet article, la Radio Télé Losanganya n’emettait toujours pas.

Face à cette attitude de l’AT de Lodja, la société civile sociale et solidaire du Sankuru est montée au créneau pour le rappeler au respect des décisions de la plus haute Cour de la province.

« La société civile sociale et solidaire du Sankuru dénonce ce cas flagrant de violation de liberté d’information et de rébellion contre une décision de justice », a écrit Maître Benoît Dandja Ahoka dans la dénonciation parvenue à alternance.cd.

Il invite le Gouverneur du Sankuru à « clarifier cet imbroglio pour autant que l’officier réfractaire s’adosse sur une prétendue instruction de sa part ».

RD44

Dans la même catégorie

Médias : alternance.cd se sépare du journaliste Patrick Lokala (Communiqué)

Médias: Patrick Muyaya dédouble les journalistes de la RTNC par ses copains

ANNONCE 
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Nouveau Direcab du chef de l’État: Antony Nkinzo, bref aperçu du parcours du « frère en Christ » de Félix Tshisekedi

Dans une ordonnance présidentielle lue ce jeudi 13 juin sur les antennes de la RTNC, le pr…