Home Politique Malaise à la CENI : ALTERNANCE.CD a vu juste avant tout le monde!

Malaise à la CENI : ALTERNANCE.CD a vu juste avant tout le monde!

6 min read
0
0

C’est l’un des sujets qui font la Une de l’actualité en République démocratique du Congo depuis trois jours. Tous les médias ou presque ne parlent actuellement que du malaise qui couve la Commission électorale nationale indépendante (CENI) suite à la publication dans la presse, de la lettre- vérité du rapporteur, Patricia Nseya Mulela, adressée au président de la CENI, Denis Kadima, à travers laquelle elle a tiré la sonnette d’alarme sur d’éventuels dangers à cause de l’isolement dont elle et d’autres membres du bureau se disent victimes.

A alternance.cd, rien de nouveau car, votre média d’investigations (les vraies) et d’analyses a déjà révélé, il y a une semaine, que les rapports ne sont pas bons entre les membres du bureau de la centrale électorale.

Le 28 novembre dernier, le site rouge et blanc a révélé que le décor attrayant de la grande salle Abbé Appolinaire Malu Malu, totalement rénovée, lors de la cérémonie de publication du calendrier électoral, le 26 novembre, n’était en réalité qu’un trompe-l’oeil. Ce, car la veille, les membres du bureau et de la plénière n’ont pas émis sur la même longueur d’onde concernant la publication dudit calendrier.

Dans l’article Exclusif: La décision de la publication du calendrier électoral n’a pas été adoptée à la plénière de la CENI alternance.cd a analysé les détails de la cérémonie, notamment le fait que Denis Kadima et un autre membre étaient les seuls dirigeants de la CENI habillés en tenue avec logo pour la sensibilisation et surtout le fait que la décision de la publication du calendrier électoral a été partagée aux invités et non lue. Nous avons déduit que visiblement, «le rapporteur a refusé de la lire ».

Kadima veut tout bouffer seul

Une semaine plus tard, nos confrères d’autres médias ont publié une correspondance du rapporteur qui démontre qu’il y a bel et bien malaise à la CENI.

Lire également Scandale à la Fonction publique : Jean-Pierre Lihau désigne des centaines de faux agents aux emplois de commandement et de coordination (Exclusif)

L’intéressée rappelle à son supérieur entre autres, qu’elle « n’a été associée ni à la négociation ni à la signature d’un quelconque contrat de fourniture ni service ou d’équipement relevant de mon domaine ».

Ne cherchant pas de faveurs mais plutôt le respect de ses attributions, Patricia Nseya fait savoir à Denis Kadima que « point n’est besoin de souligner que le rapporteur de la CENI a, entre autres attributions, la supervision de la commission chargée du suivi de l’inscription des électeurs des candidats conformément à l’article 25 ter de la loi organique n°10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI telle que modifiée et complétée par la loi organique n°21/012 du 3 juillet 2021, ainsi que l’organisation technique des travaux du bureau ».

En clair, Patricia Nseya Mulela reproche au président de la CENI de vouloir tout contrôler, tout faire et éventuellement tout bouffer seul.

Rédaction

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kinshasa: l’armée et la police organisent de patrouilles mixtes

Depuis 21 mai 2024, la Police nationale congolaise (PNC) et les Forces armées de la Républ…