Home Nation Affaires étrangères : Les diplomates nouvellement affectés recyclés à l’académie diplomatique

Affaires étrangères : Les diplomates nouvellement affectés recyclés à l’académie diplomatique

6 min read
0
0

Avant de rejoindre leurs postes d’affectation, les diplomates récemment affectés ont suivi une formation de renforcement des capacités. Celle-ci a mis à jour leurs connaissances pour les aider à accomplir la mission qui leur a été confiée.

C’est le Secrétaire général aux Affaires étrangères, Daniel Makiese Mwanawanz, qui a clôturé cet atelier, mercredi 07 décembre 2022.
Dans sa vision de redorer l’image ternie de la diplomatie congolaise à l’étranger, le VPM, ministre des affaires étrangères, Christophe LUTUNDULA a tenu à la reprise d’une vieille routine liée à la formation, mieux au recyclage de tout diplomate avant de rejoindre son poste à l’étranger. Ce, dans l’ultime but de l’aider à s’imprégner suffisamment du rôle qui est le sien vis-à-vis du pays d’accueil ainsi que de son pays d’envoi.

Prenant la parole au nom du VPM, ministre des affaires étrangères, le Secrétaire Général Daniel MAKIESE MWANAWANZ a salué la reprise des « bonnes habitudes » rendues dorénavant obligatoires par le nouveau management de ce ministère, lesquelles (habitudes) consistent notamment, d’après le SG, à « mobiliser les moyens nécessaires et à assurer la formation continue du diplomate avant qu’il rejoigne le lieu de sa mission diplomatique ».

L’autorité de tutelle a manifestement compris qu’en sus des moyens à rendre disponible au diplomate, le « savoir » est un impératif très déterminant dans l’exercice de toute mission.

Lire aussi Diplomatie de développement : Félix Tshisekedi demande aux nouveaux ambassadeurs de pêcher des investisseurs pour la RDC

A travers cette formation, le VPM, Ministre des Affaires Étrangères, Christophe LUTUNDULA, a tenu, confie le SG, à ce qu’un « accent particulier soit mis sur le savoir-faire qui consiste, pour le diplomate, à maîtriser les objectifs pour lesquels il est envoyé en poste ».

A l’en croire, insistant sur la discipline qui doit caractériser le quotidien du personnel en mission diplomatique ayant à leur tête le Chef de mission diplomatique, la République attend de ces nouveaux diplomates l’accomplissement des missions politique, économique et sociale.

Par mission politique, « la République attend du diplomate de contribuer à la sécurité du pays » ; par mission économique, « il doit remuer ciel et terre pour trouver des investissements susceptibles de booster l’économie nationale» ; et enfin, par mission sociale, « il doit veiller à la dignité du congolais de l’étranger et à le rendre fier d’être congolais».

A en croire le SG aux affaires étrangères, « ce sont ces trois missions qui doivent permettre l’évaluation de la mission de tout diplomate».

Lire également Diplomatie du développement : Félix Tshisekedi tend la main à la diaspora congolaise

Abordant la question des moyens, le SG Daniel MAKIESE MWANAWANZ a tenu à fixer les uns et les autres sur l’instruction du président de la République Félix TSHISEKEDI à travers le patron de la diplomatie, pour mettre définitivement fin aux vielles et infâmes pratiques consistant pour un diplomate à assurer lui-même les frais de déplacement, voire d’installation au pays d’affectation espérant être remboursé plus tard par l’État. « Il appartient au gouvernement d’allouer les moyens conséquents pour une mission diplomatique donnée, et non au diplomate de s’en charger personnellement » .

Dans sa conclusion, tout en les remerciant pour leur participation active à cet atelier de formation, le SG aux affaires étrangères les a exhorté a ne pas attendre la fin de la mission pour faire le bilan de celle-ci, mais de le commencer dès le premier jour de l’arrivée en poste tenant compte des objectifs fixés en amont et en aval.

ALT avec Kiosque d’Afrique

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mise en place du gouvernement: clôture ce vendredi des consultations entreprises par Judith Suminwa

La première ministre, Judith Sunimwa Tuluka, achève ce vendredi 19 avril 2024, ses consult…