Home Nation RAM: Ce bien mal acquis qui apporte de la poisse!

RAM: Ce bien mal acquis qui apporte de la poisse!

5 min read
0
0

La taxe sur le Registre des appareils mobiles (RAM) imposée illégalement aux utilisateurs des téléphones portables entre septembre 2020 et mars 2022 en République démocratique du Congo a visiblement apporté de la malchance à ses bénéficiaires. Une partie des millions de dollars récoltés qui a été investie dans la construction des universités à travers le pays a été systématiquement volée.

La croyance populaire selon laquelle « on ne tire aucun avantage d’une possession ou d’un privilège obtenu par malhonnêteté » se vérifie à la lettre dans le cas de la taxe du RAM.

Alors qu’une majeure partie de la population congolaise est passé à autre chose, des images et des informations en provenance de Mbuji-Mayi (Kasaï Oriental) à la suite de la récente visite du chef de l’Etat dans cette province ont remué le couteau sur la plaie.

En effet, 42 millions USD alloués à la construction de l’Université officielle de Mbuji-Mayi (UOM) ont visiblement servi à autre chose.

Selon des informations publiées dans la presse, SRP Construction, l’entreprise qui a gagné le marché, a prévu dans son chronogramme de livrer 16 auditoires après 9 mois de travaux et les hommes ainque que d’autres bureaux devaient suivre par la suite.

« Mais déjà à 8 mois de travaux, s’est désolé le média en ligne Scooprdc.net, la construction des auditoires n’est qu’à l’étape de fondation. Ce qui a suscité la colère des étudiants de cette alma mater, qui ont interpellé le président de la République ».

Lire aussi 21 000 USD par mois : Les députés jouisseurs balbutient

Isabelle Kibassa, membre de la famille présidentielle, qui s’est rendue sur le lieu, a révélé dans une vidéo, que la construction de l’UOM, tout comme celle de l’IBTP à Kinshasa, a été financée par l’argent de la taxe RAM.

A la file indienne…

Le chantier de l’UOM, neuf mois après le début des travaux

Le détournement présumé de ces millions de dollars par des collaborateurs de Félix Tshisekedi apparaît comme une double peine pour les utilisateurs des téléphones portables en RDC. Ces derniers ne peuvent donc plus rien espérer des recettes de la taxe RAM.

Lire également Assemblée nationale: La commission ECOFIN dit n’avoir pas retracé la taxe RAM

Par ailleurs, selon les informations d’alternance.cd, un des proches collaborateurs du président de la République suspectés d’être impliqué dans la gestion du projet de construction de l’UOM accumule les mauvaises nouvelles.

Il aurait perdu près de 3 millions USD dans l’achat d’une concession à Kinshasa en août dernier alors que son épouse aurait été victime d’un cambriolage à Bruxelles quelques semaines plus tôt.

RD44

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le Syeco plaide auprès de Judith Suminwa pour la bonne gouvernance des fonds alloués à l’EPST

La première ministre, Judith Suminwa Tuluka, poursuit ses consultants en vue de la formati…