Home Provinces Sankuru : Le gouverneur Jules Lodi vole les motos des inspecteurs de l’Agriculture et les distribue à ses collaborateurs

Sankuru : Le gouverneur Jules Lodi vole les motos des inspecteurs de l’Agriculture et les distribue à ses collaborateurs

7 min read
0
0

Tiré de Scooprdc.net/Titre modifié par alternance.cd

Lorsque l’on est infidèle dans peu de choses, on le sera auss dans les grandes. Et du coup, l’on a peu de considération dans la société. C’est le cas de le dire du gouverneur du Sankuru, Jules Lodi qui a destiné à des personnes non bénéficiaires pour sa campagne électorale, les motos lui remises des inspecteurs provincial, urbain et territoriaux de l’Agriculture de sa province.

En effet, dans sa politique de la relance de l’Agriculture, le ministre national José Mpanda Kabangu a pensé lors du déroulement de la campagne agricole 2023-2024 par lui lancée le 02 septembre dernier, doter les 26 inspecteurs provinciaux, les 145 inspecteurs territoriaux ainsi que les inspecteurs urbains de l’Agriculture des motos en vue de faciliter leur mobilité sur terrain et les permettre de suivre et encadrer efficacement les paysans agriculteurs même dans les coins les plus reculés. Cette dotation, une première d’ailleurs après plus de 30 ans, est arrivée dans chacun de 26 chefs-lieux des provinces et la distribution aux bénéficiaires n’a nullement posé problème, sauf au Sankuru où le gouverneur s’en a accaparé depuis le 02 novembre 2023.

Mis au parfum de l’utilisation déjà de ces motos par les proches de Jules Lodi, le directeur général de Scooprdc.net a informé le ministre de l’Agriculture, Me José Mpanda. Ce dernier téléphonera à Jules Lodi pour lui demander de remettre cette dotation aux inspecteurs de l’Agriculture à qui elle est destinée. Le gouverneur lui dira qu’il n’était pas sur place à Lusambo-ville, qu’il était à Kinshasa et dès son retour, il se livrera à cette exercice.

Deux semaines plus tard, suite aux échos persistants de l’utilisation déjà de ces motos par des non bénéficiaires, notamment Sieurs Etamba (2 motos), Ohelo Musapi (1 moto), Ekole, fédéral de l’UDPS (1 moto), Tshite son (1 moto), Idris Otembe (1 moto) et Ya papa Kasongo (1 moto), le directeur général de Scooprdc.net contactera par téléphone le directeur de cabinet du gouverneur Jules Lodi pour lui demander de faire revenir son boss à la raison de façon à éviter le ridicule dans de petites choses comme des motos. Heureusement, Jules Lodi était à côté de lui. Il prendra le téléphone de son directeur de cabinet pour échanger avec le directeur général de Scooprdc.net. Un échange un peu tendu au début mais qui a atterri en douceur sur la promesse du gouverneur de remettre ces motos aux bénéficiaires dès son retour à Lusambo-ville. Mais plus de deux semaines qu’il est rentré, Jules Lodi ne bronche pas et les motos des inspecteurs de l’Agricultures sont visibles dans les mains de personnes précitées.

Lire aussi Agriculture : José Mpanda acquiert des motos pour les inspecteurs provinciaux et territoriaux

D’où cette dénonciation de Scooprdc.net. Son DG qui est natif du Sankuru, particulièrement de Lusambo-ville, se réserve le droit de saisir le procureur général près la Cour de cassation et l’Inspecteur général des finances ainsi que le premier président de la Cours des comptes pour corriger ce dérapage de gestion dans le chef du gouverneur Jules Lodi qui s’est pourtant déclaré « l’homme des chantiers » mais dont la réalité sur terrain est une contraste.

Le comportement de ce dernier adhérent de l’UDPS et candidat député national pour le compte de ce parti présidentiel à Katako-Kombe et député provincial à Lusamboville va à l’encontre de la vision du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, celle de la revanche du sol sur le sous-sol. Dossier à suivre !

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: OLPA plaide pour l’acquittement du journaliste Blaise Mabala, détenu depuis 152 jours

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), ONG de défense et de promotio…