Home Politique Réfugiés congolais au Rwanda: Après le craquage de Kagame, le gouvernement rwandais temporise

Réfugiés congolais au Rwanda: Après le craquage de Kagame, le gouvernement rwandais temporise

6 min read
0
0

Il a désormais intérêt à tourner sa langue plusieurs fois ou à la fermer carrément pour éviter de donner du fil à retordre à son gouvernement après chaque prise de parole sur la République démocratique du Congo. En déclarant que le Rwanda ne va plus continuer d’accueillir des réfugiés en provenance de la RDC, Paul Kagame n’avait visiblement pas mesuré les conséquences de sa déclaration devant le Sénat. Il est contredit par son propre gouvernement.

Qui a dit que le dirigeant rwandais n’est pas affecté par la forte pression diplomatique qui pèse sur lui suite au soutien de son pays aux terroristes du M23 ?-La preuve est là- avec ses déclarations de ces derniers jours qui démontrent qu’il a craqué.

Mardi 10 janvier 2022, la porte-parole du gouvernement rwandais, Yolande Makolo dont le père est congolais et la mère rwandaise, a tenté de nuancer les propos de son président.

« Ce que le président a abordé, c’est l’hypocrisie flagrante en critiquant et en accusant le Rwanda d’être à la base de l’échec de l’État en RDC, et qui est ensuite censé accueillir ceux qui cherchent refuge contre les conséquences de cet échec », a-t-elle dit.

Elle a expliqué que « plutôt que de relever le défi d’apporter la sécurité et la paix dans une région dont les citoyens ne méritent rien de moins, certains médias ont plutôt choisi de déformer l’appel du président Kagame au leadership et à la responsabilité comme une menace d’expulsion ou d’interdiction des réfugiés ».

Lire aussi 20 millions € de l’UE à l’armée rwandaise : Denis Mukwege n’en revient pas

Pourtant, Paul Kagame a été clair lors de la prestation de serment du sénateur François-Xavier Kalinda, remplaçant le président du sénat. Il a déclaré exactement ce qui suit: « Nous ne pouvons pas continuer à accueillir des réfugiés en provenance de RDC (…). Ce n’est pas le problème du Rwanda. Et nous allons faire en sorte que tout le monde se rende compte que ce n’est pas le problème du Rwanda (…). Je refuse que le Rwanda supporte ce fardeau ».

Redoutant des conséquences fâcheuses d’une telle prise de position, la porte-parole du gouvernement rwandais a choisi de mots tendres pour tenter d’apaiser la communauté internationale.

Lire également Agression de la RDC: Aux Nations Unies, Félix Tshisekedi accuse le Rwanda de défier la communauté internationale

« Le Rwanda n’a pas l’intention d’expulser ou d’interdire les réfugiés. Nous accueillons toujours les personnes fuyant l’insécurité, la persécution et la violence. Nous demandons à la communauté internationale de prendre la responsabilité de trouver une solution durable pour ce groupe oublié de réfugiés de la RDC », a précisé Yolande Makolo.

C’est dire que Paul Kagame a laissé l’émotion dominer son charisme, lui qui se donnait le luxe de narguer le gouvernement congolais. Les prochains jours vont déterminer jusqu’où l’homme fort de Kigali ira-t-il dans son craquage.

Jean Perou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Encadrement des recettes et dépenses de l’État: Félix Tshisekedi instruit Judith Suminwa de se servir utilement des recommandations de l’IGF

Près d’un mois après la fin des missions d’encadrement dans les entreprises et…