Home Sports Dorloté après avoir humilié la République : Martin Bakole l’enfant gâté du pays

Dorloté après avoir humilié la République : Martin Bakole l’enfant gâté du pays

7 min read
0
0

C’est tout simplement inadmissible et intolérable. Quelques jours après avoir fait insulter les institutions de la République démocratique du Congo en se plaignant dans une vidéo sur les réseaux sociaux de manquer les moyens de vivre et de se déplacer à Londres pour son prochain combat, le boxeur Martin Bakole a été reçu par la première d’entre elles, en l’occurrence le président de la République. Visiblement gâté lors de leur rencontre, il arbore depuis, la casquette de militant de Félix Tshisekedi.

Ni professionnel, ni organisé, encore moins cultivé. C’est au bas mot l’attitude de Martin Bakole.

Le pugiliste congolais qui s’est réduit en mandiant au motif qu’il est bloqué dans la capitale congolaise alors qu’il devait se rendre à Londres pour livrer son prochain combat prévu en mars s’est davantage ridiculisé.

Le combattant de 29 ans qui demandait de l’assistance à l’homme d’affaires Abed Achour afin de rallier le camp de sa préparation n’a pas (encore ) été reçu par ce dernier. Il a d’abord été reçu par le secrétaire général du parti présidentiel, Augustin Kabuya, qui s’est engagé à résoudre son souci.

Lundi 13 février 2023, il a posté sur les réseaux sociaux une photo avec le chef de l’État accompagné d’une légende flatteuse: « Le père de la Nation ».

L’image montre que l’homme au grand coup de poing a reçu quelque chose de bon des mains du chef de l’Etat qui l’avait nommé ambassadeur du sport congolais et lui a remis un passeport diplomatique l’année dernière.

Maître chanteur national

Entre-temps, des canaux non officiels évoquent le possible décaissement de la somme de 100 000 USD sollicitée par le ministère des Sports pour financer les préparatifs du prochain combat de Martin Bakole.

Sur les réseaux sociaux, c’est la désolation totale. Désapprouvant son attitude, certains internautes estiment que Bakole ne mérite aucune considération des institutions, surtout du président de la République, pour avoir menacé de changer de nationalité.

D’autres considèrent qu’il a recouru au chantage alors que d’autres encore lui ont clairement fait savoir qu’il a l’obligation de remporter le combat.

Lire aussi Remise des jeeps aux basketteurs: Non retenu sur la liste des bénéficiaires, Lisanga Bonganga inconsolable

Dans tous les cas, ce fils gâté de la République est un désordonné. Lié par des contrats avec une société de téléchargement basée en RDC et une société anglaise, il pourra tout manquer sauf un billet d’avion et les frais de séjour dans un hôtel.
Bien plus, il ne représente pas la fédération congolaise de boxe et ne peut donc pas prétendre représenter la RDC.

RD44

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Santé: plus de 500 patients du VIH-SIDA manquent de médicaments en Ituri

L’alerte a été lancée par les responsables de la zone de santé de Rimba, territoire …