Home Politique Enjeux politiques: La recette de Nangaa pour la restauration de la dignité du Congo et du congolais

Enjeux politiques: La recette de Nangaa pour la restauration de la dignité du Congo et du congolais

5 min read
0
0

L’ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa, a lancé officiellement son parti politique, Action pour la dignité du Congo et de son peuple(ADCP), samedi 25 février 2023. A l’occasion, il a dévoilé les 5 axes de son offre pour le changement radical de la situation générale du congolais et de la République démocratique du Congo.

Pour avoir parcouru physiquement les 145 territoires du pays, Nangaa affirme avoir palpé du doigt la misère du peuple congolais. Il veut y mettre fin.

Pour y arriver, il propose cinq ingrédients, à savoir restaurer l’État, activer la politique de construction des infrastructures de développement économique, booster la croissance économique, améliorer les conditions sociales par la cohésion nationale et, promouvoir la recherche scientifique.

Réhabiliter la plénitude des fonctions régaliennes de l’État

Le président national de l’ADCP est convaincu que « le salut du Congo ne viendra pas d’ailleurs, en tout cas ni de l’orient, ni de l’occident », mais des efforts des congolaises et congolais.

Sa formation politique se propose notamment de répondre au besoin impérieux de redressement de l’Etat congolais et de réhabilitation de la plénitude de ses fonctions régaliennes et à l’absolue nécessité de rompre avec l’extrême pauvreté qui avilit le peuple congolais.

Lire aussi Freddy Matungulu en désarroi: Son parti, le CNB se délite

En ce qui concerne la restauration de l’Etat congolais dans ses fonctions régaliennes, Corneille Nangaa a expliqué qu’il compte moderniser la RDC et rationaliser sa vocation originelle.

« Créer, ce faisant, a-t-il dit dans son exposé, au cœur de l’Afrique, un espace d’échanges et d’opportunités- «Business land »–producteur de richesses pour les citoyens, à qui il assure les conditions optimales d’une existence digne ; un espace ouvert à l’Afrique et au monde ».

Relier le pays

Sur le plan sécuritaire, il entend restaurer et moderniser la police nationale, l’armée nationale ainsi que les services de sécurité et de renseignements, en les redimentionnant à la taille du grand Congo.

Au plan économique, l’offre de l’ADCP consiste à rendre opérationnelles les zones économiques spéciales, promouvoir le secteur privé en encourageant le partenariat public-privé et orienter davantage les investissements vers le secteur agroalimentaire.

Lire également Les arguments à béton de Christophe Lutundula pour justifier sa fidélité à Félix Tshisekedi

Le volet Infrastructures du parti politique de l’ancien président de la Centrale électorale projette notamment de « relier le pays de l’Ouest à l’Est et du Sud au Nord à travers un linteau multimodal constituant une clé en x pour son développement, avec comme point d’intersection le centre du pays autour de Lodja, au Sankuru ».

Pour ce faire, il compte construire des infrastructures de communication et de transport notamment des routes, ports, rails et aéroports, gazoducs et pipe-lines.

RD44

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Léon Nguwa: «les épreuves endurées par l’UNC en 14 ans d’existence et son leader démontrent que notre destinée sera meilleure »

19 juin 2010-19 juin 2014, l’Union pour la nation congolaise (UNC) a totalisé quator…