Home Politique Emmanuel Macron : Une arrivée presqu’en catimini à Kinshasa

Emmanuel Macron : Une arrivée presqu’en catimini à Kinshasa

3 min read
0
1

Le président français, Emmanuel Macron, est arrivé petitement à Kinshasa. L’avion le transportant a atterri à l’aéroport international de N’djili, vendredi aux environs de 23 heures. Décidément, la pression des mouvements citoyens et de quelques partis politiques opposés à sa venue à cause de sa proximité avec le dirigeant rwandais, Paul Kagame, a eu des effets.

Il est arrivé dans la capitale congolaise pour une visite d’État dans le cadre de sa tournée africaine dans quatre pays, à savoir le Gabon, l’Angola, la République du Congo et la République démocratique du Congo.

La veille, des manifestations de protestation ont été organisées par des mouvements citoyens qui s’opposent à sa venue en RDC. Certains acteurs politiques ont clairement souhaité que le dirigeant français clarifie la position de la France sur la guerre d’agression rwandaise imposée à la République démocratique du Congo.

Lire aussi Il a chié sur le Rapport Mapping: Patrick de Saint Exupéry, un journaliste français au service de Paul Kagame?

Se sachant accusé d’être de mèche avec Kigali, Macron a surpris ses détracteurs congolais, en débarquant tardivement dans la nuit comme dans un territoire en guerre.

Il a été accueilli aux pieds de l’avion par le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde et le chef de la diplomatie, Christophe Lutundula ainsi que le ministre de la Communication, Patrick Muyaya, en présence de quelques autres personnalités dont le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila.

A la tête d’une délégation que l’on dit composée notamment « de plus de 150 hommes d’affaires français », il sera reçu ce samedi au Palais de la Nation par son homologue congolais, Félix Tshisekedi

Jean Perou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

MIBA: André Kabanda brasse chaque jour 7 000 USD pour la « location » de 2 bus TRANSCO

De gestionnaires publics congolais rivalisent de scandales financiers aussi pharaoniques l…