Home Culture Socoda: Courte joie pour Blaise Bula

Socoda: Courte joie pour Blaise Bula

4 min read
0
0

La joie du vrai faux nouveau président du conseil d’administration de la Société congolaise des droits d’auteurs(SOCODA), Blaise Bula, aura duré le temps d’un rencart amoureux. Élu lors de l’assemblée générale ordinaire tenue le 9 février dernier au Musée national de la RDC, en remplacement de Jossart Nyoka Longo, son élection a été annulée par le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, saisi par son prédécesseur.

C’est peut être le dernier épisode d’un feuilleton qui aura fait perdre du temps et des moyens aux artistes musiciens congolais Blaise Bula et Jossart Nyoka Longo.

Ce dernier a contesté l’élection du nouveau conseil d’administration composé du PCA et de dix autres membres de différents organes de la corporation, devant le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe.

La remise et reprise n’a pas eu lieu, l’accès au siège de la SOCODA ayant été impossible à la date prévue à la suite des échauffourées entre les deux camps.

Qu’à cela ne tienne, le secrétaire général à la Culture a procédé à l’installation des nouveaux animateurs.

C’était sans connaître le temps de la justice. En effet, en dépit de la publication du procès verbal de l’élection dans le Journal officiel, le TGI de Kinshasa/Gombe, siégeant en matière civile, a rendu son jugement au premier degré.

Il a constaté que le délai de 15 jours prévu par les statuts de la SOCODA entre la convocation et la tenue de l’assemblée générale n’a pas été observé.

Lire aussi Musique : Félix Wazekwa recycle de classiques de JB Mpiana, Werra Son et Nyoka Longo dans une seule chanson

Par conséquent, l’élection du comité Blaise Bula et consorts est annulée.

En réaction, le ministre de la Culture, Arts et Patrimoine s’est refusé de commenter une décision judiciaire.

Tout en se disant déterminé à poursuivre la réforme en cours dans ce secteur, le ministère de tutelle indexe le comité sortant d’avoir affiché un comportement téméraire.

« A cet effet, le Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines appelle les auteurs des œuvres de l’esprit, scandalisés par cette décision, au calme et les invite à exercer toutes les voies de recours légalement prévues afin d’inverser la position du Juge Civil visiblement surpris dans sa bonne foi », indique-t-on dans un communiqué.

Pami Halele

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Nouveau Direcab du chef de l’État: Antony Nkinzo, bref aperçu du parcours du « frère en Christ » de Félix Tshisekedi

Dans une ordonnance présidentielle lue ce jeudi 13 juin sur les antennes de la RTNC, le pr…