Home Nation Agression de Christian Bosembe à Paris : Le CSAC porte plainte et s’en remet aux autorités françaises

Agression de Christian Bosembe à Paris : Le CSAC porte plainte et s’en remet aux autorités françaises

4 min read
0
0

C’est le principal sujet d’actualité de ce dimanche en République démocratique du Congo. Le président du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC), Christian Bosembe, a été attaqué et agressé dans la nuit du samedi 1 er avril, à Paris, par des congolais qui se réclament d’un mouvement qui s’oppose au pouvoir établi en République démocratique du Congo.

A Kinshasa, le bureau élargi du CSAC a dénoncé, à l’issue d’une réunion, « une agression barbare, ignoble et indescriptible organisée et exécutée par ceux qui se disent combattants ou bataillon du front populaire, qui utilisent des méthodes les méthodes des terroristes .»

Ces « combattants », pour la plupart sans emplois et en situation irrégulière en France et ailleurs en Europe, perpétuent des actes de violence depuis plusieurs années sur de représentants de l’État congolais de passage dans leurs pays d’accueil.

Dans la même catégorie

« Le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication qui a déjà porté plainte contre ce réseau violent, demande aux autorités françaises d’assurer plus de protection aux hauts responsables de la République qui séjournent en mission officielle dans ce territoire hospitalier, de rechercher activement, d’arrêter et de juger, et de sanctionner sévèrement, jusqu’au refoulement de ces professionnels du chaos qui ne sont à leur premier forfait », a annoncé le CSAC dans un communiqué du bureau élargi signé par le vice-président, Bruno Mboliko Mbolison et le rapporteur, Serge Ndjibu Ngoyi.

Lire également Médias : alternance.cd se sépare du journaliste Patrick Lokala (Communiqué)

Plus tôt dans la journée, le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya a, au nom du gouvernement, condamné cette agression et assuré que le président du CSAC se porte bien.

Le porte-parole du gouvernement a indiqué que les autorités congolaises et françaises vont « travailler pour que justice soit faite ».

RD44

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Encadrement des recettes et dépenses de l’État: Félix Tshisekedi instruit Judith Suminwa de se servir utilement des recommandations de l’IGF

Près d’un mois après la fin des missions d’encadrement dans les entreprises et…