Home Société Plainte contre le journaliste Stanis Bujakera : Le ministre Kabanda fait perdre du temps à la République

Plainte contre le journaliste Stanis Bujakera : Le ministre Kabanda fait perdre du temps à la République

6 min read
0
0

Le ministre de la Défense nationale et Anciens combattants, Gilbert Kabanda, a porté plainte contre le journaliste Stanis Bujakera, jeudi 9 mars. Son conseiller juridique, le colonel Parfait Mbutamuntu Awirande, accuse en son nom, ce chevalier de la plume de « faux bruits » pour avoir rapporté sur Twitter un extrait du compte rendu du Conseil des ministres du 03 mars dernier fait par le porte-parole du gouvernement.

Cet acte constitue une violation flagrante de la liberté de la presse, l’un des socles de la démocratie et surtout, constitue une distraction dans un contexte où les terroristes du M23 appuyés par l’armée rwandaise poursuivent leur offensive contre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans la province du Nord-Kivu.

Qui l’aurait cru que sous le régime de Félix Tshisekedi, fils biologique et politique de feu Étienne Tshisekedi wa Mulumba, relayer des propos tenus par un ministre et rapportés par son collègue de la communication constituerait une infraction ?-C’est malheureusement le péché reproché au journaliste Stanis Bujakera, qui a rapporté ce qui suit sur son Twitter le 05 mars: « le ministre de la défense nationale confirme l’avancée sur le terrain du M23/RDF et s’étonne de manque de réaction des forces de l’EAC pourtant présente sur les lieux. Pour le ministre, cette avancée se justifie par l’amassement récent des troupes RDF au Nord-Kivu ».

Lire aussi Médias : alternance.cd se sépare du journaliste Patrick Lokala (Communiqué)

Le comble, ce membre du gouvernement dont l’action est jugée inefficace-même si le dire risquerait de constituer à son entendement une nouvelle infraction- a traîné un journaliste devant une juridiction militaire pour ses écrits.

Pas besoin d’être juriste pour savoir que son conseiller juridique doit revoir ses notes car, général à la retraite, Gilbert Kabanda est un civil, tout comme son bourreau. A ce titre, ils sont justiciables devant les juridictions civiles. Heureusement que le ridicule ne tue pas!

Par ailleurs, en lieu et place de sauter sur le pauvre journaliste qui n’a fait que son travail, la logique aurait voulu que le ministre de la Défense et ses services relisent le compte rendu du Conseil des ministres dans lequel ses propos ont été repris fidèlement.

Lire aussi Pourtant Président de la Commission de discipline de l’UNPC: Joël Cadet envoie le journaliste Patrick Lokala en prison

Comme l’affirme l’Association des médias d’information en ligne de la République démocratique du Congo (MILRDC), le journaliste Stanis Bujakera n’a commis « aucune faute professionnelle ou déontologie dans l’exercice de son métier » pour face injustement à la justice sur fond des fausses accusations et surtout sur base d’une plainte déposée avec trop de légèreté.

D’aucuns pensent que le ministre de la Défense nationale et Anciens combattants ne doit pas se faire prier pour retirer sa plainte et présenter des excuses à la presse nationale car, sa bourde fait perdre inutilement un précieux temps à la République.

ALTERNANCE.CD

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Corruption et détournements, le casse-tête du gouvernement Judith Suminwa

Au moment où la nouvelle première ministre, Judith Suminwa Tuluka, consulte les forces soc…