Home Nation Audit du fichier de la paie des fonctionnaires de l’État : L’IGF y décèle plus de 300 mille agents faussaires

Audit du fichier de la paie des fonctionnaires de l’État : L’IGF y décèle plus de 300 mille agents faussaires

4 min read
0
0

La situation est grave. Très grave. L’Etat congolais perd chaque mois des milliards de francs congolais qui sont perçus illégalement et frauduleusement par des personnes sans qualité. La macabre découverte a été faite par l’Inspection générale des finances (IGF) lors de sa mission d’audit du fichier de la paie des agents et fonctionnaires de l’État.

Les conclusions de ladite mission ont été rendues publiques devant les responsables de la paie des FARDC, de la police nationale congolaise, du Secope ainsi que de secrétaires généraux de l’Administration publique.

C’est ce que l’on a appris dans un communiqué de presse signé par le chargé de communication de l’IGF, Dieunit Kanyinda Mampinda, ce jeudi 27 avril 2023.

Il ressort de cet audit les faits saillants ci-après : 145.604 Agents payés disposant des numéros matricules incorrects, fantaisistes et fabriqués pour le besoin de la paie ; 53.328 Agents disposent à eux seuls plus d’un numéro matricule dans le fichier avec le même nom ; 93.356 Agents qui partagent un même numéro matricule avec d’autres agents également payés ; 43.725 Agents payés sans que leurs noms ne figurent sur les listes déclaratives provenant de leurs services d’origine ; 961 Agents chargés du traitement de la paie se retrouvent sur les listes de paie de plusieurs ministères. Plusieurs d’entre-eux sur plus de 15 listes de paie”, y-lit-on.

D’après l’IGF, certains cas d’irrégularités manifestes font l’objet d’une désactivation.

Le manque à gagner mensuel subi par le trésor public est estimé à CDF 148.999.749.440,95 par mois”, précise cette structure rattachée à la présidence de la République.

Elle annonce la poursuite du nettoyage du fichier des effectifs des agents de l’État en collaboration avec l’inspection générale de l’administration publique, sur instruction du vice-premier ministre, ministre de la Fonction publique.

C’est dire qu’alors que de milliers d’agents qui travaillent régulièrement attendent depuis des années leur premier salaire, des milliers d’agents fictifs ou faussaires touchent chaque mois. Heureusement qu’ils sont au bout de leurs aventures.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: Reconnu coupable d’homicide intentionnel de son épouse, Moussa Mondo condamné à 20 ans de prison

L’ex vice-ministre des Hydrocarbures, Moussa Mondo, a écopé de 20 ans de servitude p…