Home Politique Élections: La réponse de Félix Tshisekedi à ses opposants depuis la Chine

Élections: La réponse de Félix Tshisekedi à ses opposants depuis la Chine

6 min read
0
0

Alors que ses principaux opposants jouaient au corps à corps avec la police ce jeudi à Kinshasa non loin du siège de la CENI, où ils voulaient se rendre pour un sit-in interdit par l’hôtel de ville, le chef de l’État Félix Tshisekedi les a confondus depuis Beinjing. Au cours de ses échanges avec la communauté congolaise basée en Chine, il a démontré que ses adversaires dont quatre candidats déclarés à la prochaine élection présidentielle ont tout faux sur la question des élections.

Après avoir organisé une marche pacifique qui a dégénéré, samedi 20 mai dernier, contre la vie chère, l’insécurité et un processus électoral jugé «chaotique», Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Matata Ponyo et Delly Sessanga étaient de nouveau dans la rue ce jeudi 25 mai.

Ils avaient prévu de tenir un sit-in devant le siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), pour disent-ils, dénoncer un processus électoral chaotique.

Pour le chef de l’Etat, c’est une incongruité, d’autant plus qu’ils sont engagés dans ce processus qu’ils dénoncent.

« Elle{l’opposition} ne sait finalement pas ce qu’elle veut parce qu’elle a dénoncé des choses. Elle a dénoncé la CENI. Elle a dénoncé la Cour constitutionnelle mais ces mêmes opposants ont rejoint quand même le processus. Ça me rappelle un peu 2018 lorsque les mêmes opposants étaient en train de dire: on ne veut pas de la machine à voter puis à une semaine des élections, on accepte la machine à voter. C’est la même chose: on dénonce, mais le lendemain, on va s’enrôler et on prend la carte {d’électeur} », a fait observer Félix Tshisekedi.

Lire aussi

Poussant sa réflexion plus loin, le président de la République a établi de ressemblances entre ce qui se passe dans la capitale et le désir du Rwanda de déstabiliser la RDC.

« On ne sait pas ce qu’on veut et ça rejoint exactement les mêmes velléités de cet horrible voisin qui veut déstabiliser la République démocratique du Congo à l’est et maintenant amener le foyer des tensions au cœur de Kinshasa tout en comptant aussi sur une ébullition du côté du Katanga. Nous sommes au courant de tout ça, ne vous en faites, et nous allons nous défendre bec et ongles. Ce dont je suis sûr, c’est que nous ne perdrons pas cette bataille. Les élections auront bel et bien lieu à la date prévue dans le calendrier et personne ne nous empêchera de le faire », a martelé Félix Tshisekedi devant les entrepreneurs, étudiants et familles congolais résidant en Chine.

Jean Perou Kabouira

Dans la même catégorie

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: ce que l’on sait de l’attaque de la résidence de Vital Kamerhe ce dimanche

La résidence du vice-premier ministre sortant de l’Economie nationale, située dans l…