Home Sécurité RDC: Encore 3 mois de «cohabitation» entre la force régionale et le M23

RDC: Encore 3 mois de «cohabitation» entre la force régionale et le M23

5 min read
0
0

Bien que vomie par le gouvernement congolais, la force régionale des États d’Afrique de l’Est (EAC) restera dans l’Est de la République démocratique du Congo jusqu’au 8 décembre prochain. Son mandat a été prolongé de trois mois par les participants au 22 ème sommet extraordinaire des chefs d’Etat de l’EAC, tenu ce mardi 5 septembre à Nairobi, capitale kényane.

Les présidents Evariste Ndayishimiye du Burundi, Paul Kagame du Rwanda, Salva Kiir du Soudan du Sud, Samia Suluhu de la Tanzanie et William Ruto du Kenya ainsi que le premier ministre congolais Jean-Michel Sama Lukonde, représentant le président de la RDC Félix Tshisekedi et un émissaire du président ougandais Yuweri Museveni ont salué l’engagement du chef de l’État congolais à restaurer la paix dans son pays.

« Les Chefs d’Etat ont convenu de prolonger la durée du mandat de la force et de l’accord sur le statut des forces pour une nouvelle période de trois mois à compter du 9 septembre au 8 décembre 2023, dans l’attente d’un rapport d’évaluation du conseil des ministres. Les Chefs d’État, tout en applaudissant le Président Félix Tshisekedi pour son engagement en faveur de la restauration de la paix dans l’est de la RDC, a remercié Evariste Ndayishimiye, président de la République du Burundi et président du sommet des chefs d’Etat de l’EAC pour son engagement continu et engagement de soutenir le peuple de la RDC dans leur recherche d’une paix et d’une sécurité durables », lit-on dans la déclaration finale.

Ils ont adopté cette décision en attendant le rapport du conseil des ministres de l’EAC.

Lire aussi Félix Tshisekedi relève une « cohabitation » entre la force régionale et le M23

En mai dernier, le chef de l’Etat congolais a dénoncé la cohabitation de la Force régionale de l’EAC avec des membres du M23 dans certaines localités.

« Aujourd’hui dans certaines localités, il y a une cohabitation observée entre le contingent de l’EAC et les terroristes du M23, ce qui n’était pas prévu dans le programme. Certains contingents de la Force régionale ont dit clairement en arrivant qu’ils ne sont pas là pour combattre le M23 », avait déclaré Félix Tshisekedi.

Le mandat de la force régionale devait prendre fin le 8 septembre. Force est de constater que la situation sécuritaire n’a guère changé sur terrain, dans la province du Nord-Kivu où trois territoires sont occupés par les terroristes du M23, appuyés par l’armée rwandaise.

RD44

ANNONCE 
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: légère baisse des prix des carburants dans la zone ouest

A travers un arrêté signé le 23 mai 2024, le vice-premier ministre ad intérim de l’E…