Home Sécurité Force régionale de l’EAC: Le contingent burundais menace d’en découdre avec le M23

Force régionale de l’EAC: Le contingent burundais menace d’en découdre avec le M23

4 min read
0
0

Seul contingent de la Force régionale de la Communauté de l’Afrique de l’est (EAC) apprécié pour son comportement sur le terrain, les militaires Burundais sont prêts à en découdre avec le M23. Dans un communiqué publié jeudi 9 novembre, la Force de défense nationale du Burundi (FDNB) a fustigé l’inaction du commandant kényan de la force régionale face à l’obstruction, à deux reprises par le M23, de passage de ses éléments en territoire de Masisi.

La force régionale de l’EAC peut beau flirter et même sympathiser avec le M23 comme cela a été souvent dénoncé. Mais le contingent burundais fait exception.

Les terroristes eux aussi semblent avoir compris qu’ils ne sont pas de mèche avec eux. Ce qui justifierait leur refus de les laisser le passage vers le territoire de Masisi au Nord-Kivu.

«En date du 21 octobre, le convoi du contingent burundais de la force régionale de la Communauté Est africaine qui acheminait le ravitaillement en vivres vers Kitchanga et Mweso s'est vu refuser le passage par le M23 qui a bloqué la voie de communication menant à ces localités. Le même fait s'est reproduit le 30 octobre quand un convoi du même contingent qui se dirigeait vers les mêmes positions a été bloqué en cours de route par les mêmes éléments du M23. Le commandant de la force régionale a été saisi pour résoudre cette question mais n'a pas pu ramener à la raison le M23. La FDNB fait savoir que cette situation ne peut pas perdurer. Le contingent burundais déployé dans le cadre de la force régionale est obligé de prendre des mesures qui s'imposent », explique le communiqué de l'armée burundaise.

Sur le terrain, des combats sont en cours depuis plusieurs jours entre le M23 et les FARDC, qui ont riposté à leur tentative d’avancer vers la ville de Goma.

Entre-temps, face à la complicité entre les troupes de l’EAC et le M23, le gouvernement congolais s’est tourné vers la SADC, qui prévoie de déployer ses troupes dans l’est de la RDC à partir de fin novembre, afin de combattre efficacement aux côtés des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) contre les terroristes du M23, supplétifs de l’armée rwandaise.

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Encadrement des recettes et dépenses de l’État: Félix Tshisekedi instruit Judith Suminwa de se servir utilement des recommandations de l’IGF

Près d’un mois après la fin des missions d’encadrement dans les entreprises et…