Home Politique Bukavu: la Dynamique Dr Denis Mukwege président dénonce une «politique discriminatoire » appliquée à son leader

Bukavu: la Dynamique Dr Denis Mukwege président dénonce une «politique discriminatoire » appliquée à son leader

12 min read
0
0

Dans un communiqué parvenu à alternance.cd ce mardi 14 novembre, les forces vives de la République démocratique du Congo, réunies au sein de la «Dynamique Dr Denis Mukwege président », haussent le ton contre ce qu’elles considèrent comme un recul de la démocratie en RDC.

Cette structure politique dénonce des «inégalités » de traitement entre le président de la République, Félix Tshisekedi et le candidat président de la République Dr Denis Mukwege.

« En date du 12 novembre, peut-on lire dans ladite déclaration, une lettre a été envoyée à l'autorité habilitée pour l'informer sur l'arrivée du Prix Nobel de la paix 2018 et du lieu où se tiendrait son meeting tel que le veut l'article 26 de notre constitution ainsi que la loi organique régissant les manifestations publiques. La suite à cette lettre a été défavorable et ce, en violation de l'article 26 de la Constitution ».

La Dynamique Dr Denis Mukwege président affirme que « l’autorité urbaine de Bukavu a reçu instruction de nous annoncer que la place de l’indépendance serait occupée tout le mois et qu’il faille choisir un autre site ».

Ce qui est selon elle, «un traitement discriminatoire » à l’égard de son candidat président de la République.

Lire aussi « Malades de l’hôpital de Panzi mendiants »: La grosse connerie de Billy Kambale qui irrite Aimé Boji

La Dynamique Dr Denis Mukwege président fait remarquer que les politiques de l’Union sacrée de la Nation, plateforme présidentielle, ont tenu leur activité sur le site il y a quelques jours.

« Point n'est besoin de rappeler que nous ne sommes pas dans un régime d'autorisation préalable, et donc lorsque l'autorité décide de ne pas accorder un site, celle-ci a l'obligation d'indiquer un autre site où les gens doivent tenir leur manifestation ».

Par conséquent, cette organisation politique pro Dr Denis Mukwege s’oppose à une « politique discriminatoire » appliquée à son champion et les « méthodes caporalistes du pouvoir en place qui musèlent le référant le Dr Denis Mukwege ».

A « l’homme qui répare les femmes », les forces vives de la RDC demandent vivement de suspendre son arrivée à Bukavu « dans un climat où le décor de la violence est plantée jusqu’à décrispation du climat politique ».

La déclaration en intégralité

Mesdames et Messieurs de la Presse,

Très chers compatriotes,

Nous, forces vives de la République Démocratique du Congo, réunies au sein de la dynamique Dr Denis MUKWEGE Président, constatons avec regret une politique deux poids deux mesures appliquée à notre champion et tenons à informer l’opinion tant nationale qu’internationale ce qui suit :

Considérant le communiqué du cabinet Prof Dr Denis MUKWEGE, prix Nobel de la paix 2018 et candidat à l’élection présidentielle relatif à son retour dans son terroir naturel en date du 15 Novembre 2023 après un long séjour passé en dehors de la province du Sud-Kivu ;

Vu le contexte de notre pays qui est plus qu’interpellant au regard du recul démocratique auquel la République Démocratique du Congo fait fasse, l’on peut citer ici les interdictions de manifester pacifiquement pourtant un droit constitutionnellement garantie ainsi que les inégalités de traitement entre le Président sortant et notre champion le Dr Denis MUKWEGE  ;

Qu’en date du 12 Novembre 2023, une lettre a été envoyée à l’autorité habilitée pour l’informer sur l’arrivée du Prix Nobel de la paix 2018 et du lieu où se tiendrait son meeting tel que le veut l’article 26 de notre constitution ainsi que la loi organique régissant les manifestations publiques.

Que la suite à cette lettre a été défavorable et ce, en violation de l’article 26 de la constitution ;

Qu’en date du 15 Novembre 2023, il était prévu une arrivée du Prix Nobel de la Paix 2018 mais dans sa lettre n°401/BUR/M.BKV/1517/2023 l’autorité urbaine a reçu instruction de nous annoncer que la place de l’indépendance serait occupée tout le mois et qu’il faille choisir un autre site. Ce qui est un traitement discriminatoire à l’égard de notre champion le Dr Denis MUKWEGE, étant donné que les politiques de l’union sacrée y ont tenu leur activité y a peu, et que la place de l’indépendance ne reçoit pas d’activités tous les jours ;

Point n’est besoin de rappeler que nous ne sommes pas dans un régime d’autorisation préalable, et donc lorsque l’autorité décide de ne pas accorder un site, celle-ci a l’obligation d’indiquer un autre site où les gens doivent tenir leur manifestation.

Fort malencontreusement, en République Démocratique du Congo s’applique aujourd’hui la, loi de la jungle. A cette allure, il y a lieu de s’interroger sur la décrispation de la scène politique avant les échéances de Décembre 2023 ;

Il a été constaté non sans regret le blocage de vol d’avions de Kinshasa à Bukavu, violant la liberté de mouvement qui est un droit constitutionnellement garantie spécifiquement à la date de son arrivée (Article 30 de la Constitution).

Congolaises et congolais, l’heure est grave ! La République Démocratique du Congo fait face à une crise existentielle qui demande que les compatriotes épris du changement se mettent ensemble pour sauver cette nation en péril.

Eu égard à ce qui précède la dynamique Dr Denis MUKWEGE Président décide ce qui suit :Condamnons avec la dernière énergie la politique discriminatoire appliquée à notre champion le Dr Denis Mukwege

Fustigeons les méthodes caporalistes du pouvoir en place qui musèlent le Référant le Dr Denis Mukwege ;

Lui demandons de suspendre son arrivée dans son fief naturel dans un climat où le décor de la violence est plantée jusqu’à la décrispation du climat politique;

Condamnons l’attitude du régime en place qui peine à justifier son bilan et qui s’évertue à suspendre le vol à destination de Bukavu avec l’intention nuisible d’empêcher au prix Nobel de la paix de communier avec le peuple.

Tout en remerciant la population du Sud-Kivu pour sa forte mobilisation à accueillir le Prix Nobel de la Paix Dr Denis MUKWEGE, nous lui demandons de rester en alerte en attendant des nouvelles dispositions qui seront communiqués incessamment

Fait à Bukavu le 14 Novembre 2023

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Jean-Claude Baende à Jean-Pierre Bemba: « Je sais Je sais que tu as l’habitude de créer des conflits avec tout le monde »

Entre le député national Jean-Claude Baende et le vice-premier ministre de la Défense nati…