Home Politique RDC: PCR de Kamerhe, Bussa, Kanku et Paluku pour « surveiller» l’UDPS ?

RDC: PCR de Kamerhe, Bussa, Kanku et Paluku pour « surveiller» l’UDPS ?

5 min read
0
0

Vital Kamerhe, Julien Paluku, Tonny Kanku et Jean Lucien Bussa ont dévoilé ce mardi 23 janvier 2024, leur coalition dénommée «Pacte pour un Congo retrouvé» (PCR). Elle réunit les députés nationaux et provinciaux de leurs regroupements politiques respectifs A/A-UNC-AVK2018, A-B50, AAAP-AMCS et CODE-CDER, tous membres de l’Union sacrée de la nation.

Le communiqué sanctionnant sa sortie officielle renseigne que «Pacte pour un Congo retrouvé » constitue un accord politique historique.

Il réunit 101 députés nationaux et 120 députés provinciaux.

Selon Vital Kamerhe, autorité morale de A/A-UNC et AVK2018, lui et d’autres fondateurs de cette nouvelle coalition se fixent pour mission de matérialiser la vision du président Félix Tshisekedi pendant son deuxième mandat dans le but de faire de la République démocratique du Congo un État plus fort, prospère et uni.

«L’alliance que nous avons décidé de constituer a pour fondement la confiance que notre peuple a placée en nos élus. Notre démarche politique est participer à la consolidation, autour de Félix Tshisekedi, d’une majorité parlementaire confortable par le nombre d’élus qui la constituent et la portée des idées ainsi que la force de ses actions », a-t-il déclaré.

D’après Julien Paluku, leader du regroupement politique A-B50, les poids lourds de la politique congolaise réunis ensemble au sein du PCR vont lutter pour la transformation de grandes idées du chef de l’État à une vertue pour aboutir à un système de bonne gouvernance pour la refondation de l’État congolais.

De son côté, Tonny Kanku, leader de AAAP-AMCS et haut représentant du président de la République a indiqué que lui et ses collègues vont appuyer Félix Tshisekedi dans la lutte contre les inégalités sociales en République démocratique du Congo.

Pour sa part, Jean Lucien Bussa, leader de CODE-CDER a déclaré qu’il faut une élite stratège et gestionnaire pour décliner la vision du président de la République.

En réaction, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Augustin Kabuya, dit ne pas trouver du mal à ce que des acteurs politiques se réunissent.

Mais des analystes estiment que Kamerhe, Paluku, Kanku et Bussa ont en quelque sorte pris leur autonomie par rapport à l’UDPS.

« Depuis l'annonce des résultats provisoires des législatives nationales, on a l'impression que le parti présidentiel verse dans l'autosuffisance. Ses dirigeants semblent vouloir ignorer l'apport et surtout le poids politique des alliés », fait observer un chercheur en sciences politiques.

Il affirme qu’avec plus de 100 députés nationaux, le « Pacte pour un Congo retrouvé » va faire le contrepoids au sein de l’Union sacrée de la nation, qui « ne sera pas une chambre de résonance de l’UDPS ».

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: ce que l’on sait de l’attaque de la résidence de Vital Kamerhe ce dimanche

La résidence du vice-premier ministre sortant de l’Economie nationale, située dans l…