Home Politique RDC: 8 jours après l’arrêt de la Cour constitutionnelle, Sama Lukonde et ses ministres élus députés se cramponnent au gouvernement

RDC: 8 jours après l’arrêt de la Cour constitutionnelle, Sama Lukonde et ses ministres élus députés se cramponnent au gouvernement

3 min read
0
0

Dans son arrêt rendu le 8 février 2024, la Cour constitutionnelle a enjoint les membres du gouvernement élus députés nationaux de démissionner endéans huit (8) jours au risque de perdre leurs mandats électifs. A l’expiration de ce délai, seul le vice-ministre des Affaires étrangères, Crispin Mbandu, a rendu sa démission.

Alors que la Constitution du 18 février 2006 est claire en son article 110 au sujet de l’incompatibilité entre les fonctions au sein du gouvernement et les mandats électifs, le premier ministre Jean-Michel Sama a saisi la Cour constitutionnelle pour interprétation de cet article.

Il a été débouté le 8 février. Dans son arrêt, la Haute cour a démontré qu’il y a incompatibilité entre les deux fonctions. Elle par conséquent, fixé un ultimatum de 8 jours aux membres du gouvernement, mandataires actifs et gouverneurs élus députés nationaux pour faire le choix entre leurs fonctions et le mandat électif.

Ce délai expire ce samedi 17 février (il faut enlever le dimanche 11 février, jour non ouvrable) mais force est de constater que seul un membre du gouvernement, le vice-ministre des Affaires étrangères a démissionné.

Selon certaines indiscrétions, les membres du gouvernement concernés dont le premier ministre, compteraient démissionner au plus tard au huitième jours à compter du lundi 12 février, date à laquelle la plénière de l’Assemblée nationale a la validé les pouvoirs des élus. Ce qui signifie qu’ils pourront le faire d’ici le 21 février prochain.

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Diplomatie: Christophe Lutundula reçoit les copies figurées des lettres de créance des nouveaux ambassadeurs d’Iran et de Guinée Conakry

Le vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères et Francophonie, Christophe Lut…