Home Provinces Élection des Gouverneurs : Les électeurs montent les enchères, les candidats en panne sèche

Élection des Gouverneurs : Les électeurs montent les enchères, les candidats en panne sèche

9 min read
0
0

La pléthore des candidatures à l’élection des gouverneurs de quatorze des vingt-six provinces de la République Démocratique du Congo est une aubaine pour les électeurs, les députés provinciaux.

A jour J-6 pour ce scrutin, alternance.cd fait le point, grâce à ses correspondants dans les provinces concernées, sur les tractations non formelles entre les candidats et les députés provinciaux. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y aurait une certaine volonté de la quasi-totalité des électeurs, de ne pas départager les candidats au premier tour. On se dirigerait vers un deuxième tour dans différentes provinces.

Les candidats eux, sont tous ou presque financièrement épuisés, à l’exception du Kongo Central et du Kasaï Oriental.

Au Kongo Central, Mbadu Phanzu Crispin et Muaka Muaka Roger conservent leur statut de favoris, même si certains de leurs adversaires auraient mis la barre très haut, en proposant jusqu’à 50 000 dollars américains à chaque député approché.

Logiquement, le président de l’organe délibérant de cette province, Jean-Claude Mvuemba et ses collègues auront un choix difficile à faire entre les candidats présentant des bons programmes et ceux qui proposent des sommes trébuchantes.

Ngobila annoncé au Maï-Ndombe

Au Maï-Ndombe, on annonce l’arrivée imminente à Inongo, de l’ancien gouverneur de cette province et actuel Gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka. Objectif : voler au secours de sa protégée, Bola Bula Rutha, malmenée par Mwanfwa Bobali Frédéric. Les deux sont bien partis pour le deuxième tour. D’aucuns s’interrogent sur le bien fondé de la démarche de Ngobila, son bilan à la tête du Maï-Ndombe étant celui qu’il est.

Au Maniema, le gouverneur ai sortant, se sentant très menacé et voyant ses chances de rempiler s’amoindrir, tente le tout pour le tout. Les députés provinciaux ne voudraient pas entendre parler de lui.

Mis en mal par les favoris Tunda Kasongo Prosper et Kishabongo Radjabu, il a bloqué le débat entre candidats prévu devant la société civile. Qu’à cela ne tienne, un troisième candidat, Omba Michel commence à sortir ses griffes.

Toutefois, tous les candidats affichent des signes extérieurs d’épuisement financier.

Dans la province de la Lomami, l’arrêt du Conseil d’État continue à agiter les candidats et la situation se tend de plus en plus.Là aussi, on se raprocherait d’un deuxième tour indécis.

Des députés provinciaux gourmands

A la Tshopo, le Professeur Boyemba Faustin se positionne comme un troisième favori aux côtés de Constant Lomata et Abibu Sakapela. Il compterait sur l’électorat de l’ancien gouverneur Walle Lufungula.

Au Tanganyika, le gouverneur ai sortant souffre sérieusement face à Ngoy Kitangala Richard et Samba Kayabala, deux candidats à prendre très au sérieux. Il risque gros.

A Kinshasa, Gecoco Mulumba a encore du chemin à parcourir, les autres candidats ayant visiblement plus d’arguments à brandir.

Dans le Haut-Lomami, Yumba Kalenga Isabelle et Kabila Wa Nkulu Prosper poursuivent tranquillement leur séduction silencieuse auprès des députés provinciaux et sont bien partis pour se qualifier au deuxième tour.

La situation est plus catastrophique au Bas-Uélé et à la Mongala où les candidats sont à panne sèche et ne savent plus quoi dire aux députés provinciaux, ces derniers se montrant, comme partout ailleurs, gourmands.

Le plan diabolique d’anciens caciques du FCC au Sankuru

Au Kasaï Oriental les députés provinciaux ne voudraient plus entendre parler du candidat choisi officiellement par l’UDPS, Kabeya Matshi. Ses adversaires eux, promettent monts et merveilles.

Même situation au Kasaï Central où l’argent coule à flots au risque d’ éparpiller les voix des députés provinciaux.

Pour ce qui est du Sankuru, plusieurs sources ont confié à alternance.cd qu’un groupe de députés provinciaux a été discrètement invité à Kinshasa par le soutien d’un candidat réputé proche du Front Commun pour le Congo (FCC). A leur retour à Lusambo, ces députés apparemment corrompus ont initié une pétition contre le Président de l’Assemblée provinciale, Benoît Olamba qui, du point de vue de certains anciens caciques de la Kabilie, n’est pas favorable à leur candidat.

« Pourtant, dit une source proche du dossier, Benoît Olamba et une dizaine de ses collègues sont déterminés à concrétiser la promesse qu’ils avaient faite au Chef de l’État, celle d’élire le(la) candidat(e) dont ils lui avaient donné le nom ».

Aux dernières nouvelles, ce plan diabolique aurait avorté, les autres députés n’ayant pas voulu trahir le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, en remettant la province au pion de la Kabilie.

Entre temps, Cécile Edungu et Tharcisse Loseke Nembalemba semblent avoir plus de chance que le candidat de l’UDPS, Norbert Yamba Yamba et même celui soutenu par les anciens caciques du FCC.

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Haut-Katanga: l’UDPS Michel Kabwe prend la tête de l’Assemblée provinciale

Le député provincial Michel Kabwe Mwamba a été élu président du bureau définitif de l&rsqu…