Home Provinces Accusations d’une vaste corruption à l’élection des Gouverneurs: L’Union sacrée sur les traces de la Kabilie ?

Accusations d’une vaste corruption à l’élection des Gouverneurs: L’Union sacrée sur les traces de la Kabilie ?

9 min read
0
0

Au Maniema, le candidat Gouverneur Prosper Tunda a désisté pour motif de corruption des députés provinciaux. Au Sankuru, des émissaires de la Présidence de la République sont accusés de distribuer l’argent aux députés provinciaux. Le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila s’est rendu à Inongo, dans la province du Mai-Ndombe pour battre campagne pour son candidat. Les exemples sont légion.

Ça sent mal, très mal dans la quasi-totalité des provinces concernées par l’élection des gouverneurs et/ou Vice-gouverneurs. Des soupçons et accusations de corruption des députés provinciaux viennent de presque partout. Et, dans la plupart des cas, ce sont des personnes se présentant comme délégués de l’Union sacrée de la Nation, plateforme présidentielle, qui sont suspectées de se livrer à des actes de corruption à ciel ouvert.

Décidément, la famille politique de Félix Tshisekedi serait sur les traces de celle de son prédécesseur, Joseph Kabila.

Selon des informations parvenues à alternance.cd, des délégations de l’Union Sacrée de la Nation, dont feraient partie des Conseillers à la Présidence de la République, auraient été déployées dans douze des quatorze provinces concernées par l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs, qui se tient ce vendredi 6 mai 2022. Elles auraient pour mission de faire élire les candidats soutenus par le pouvoir.

Au Maniema, le candidat Gouverneur Prosper Tunda Kasongo Lukali a jeté l’éponge à quelques heures du scrutin. Il dénonce notamment l’intolérance, les vives tensions et l’achat des consciences des grands électeurs.

« En sa qualité de député national membre de l’association des parlementaires nationaux anticorruption, APHAC en sigle, l’Honorable Tunda Kasongo Lukali Prosper, avait pris l’engagement de combattre la corruption sous toutes ses formes dans sa vie quotidienne car celle-ci est l’un des antivaleurs qui gangrènent la société congolaise. Fort malheureusement, la campagne électorale s’est déroulée dans la province du Maniema dans un climat d’intolérance et de vives tensions politiques entre les différents candidats au mépris de la loi électrorale et le cas le plus éloquent est celui vécu le mardi 03 mai 2022, où les partisans des deux candidats se sont affrontés en plein centre-ville de Kindu, occasionnant ainsi plusieurs blessés graves. A cela s’ajoute le phénomène d’achat de conscience des grands électeurs observé après même le délai de la campagne au lieu de les laisser se choisir librement librement le Gouverneur qui répond au profil requis et proposer par l’équipe de sondage diligentée par l’Union sacrée de la Nation », a-t-il déploré dans une note.

A travers ce document parvenue à alternance.cd, le candidat Gouverneur Tunda Prosper a annoncé qu’il « se retire purement et simplement de la compétition et sollicite pour ce faire, la compréhension et l’indulgence de la population du Maniema qui cette fois-ci, avait fondé son espoir en lui, au regard de ce qui lui est arrivé notamment en 2010 et en 2018 avec l’ancien régime ».

Il en a profité pour réaffirmer sa fidélité et sa loyauté au Chef de l’Etat et son attachement à la paix, la cohésion nationale et la fraternité au Maniema.

3 candidats revendiquent le soutien du Chef de l’Etat au Sankuru

Dans la province voisine du Sankuru, c’est du rififi à Lusambo, chef-lieu de la province, entre les candidats qui se réclament de l’Union sacrée de la Nation.

En effet, des délégués venus de Kinshasa, conduits par un ancien député national, battent publiquement la campagne, au delà du délai prévu par la CENI, pour un candidat soutenu selon eux par Félix Tshisekedi.

Petit souci, trois candidats Gouverneurs prétendent avoir le soutien du Président de la République. Il s’agit de l’UDPS Norbert Yamba Yamba et des indépendants Henri Wanya et Cécile Edungu. Personne ne voulant désister, c’est donc la confusion totale.
Or, l’Union sacrée de la Nation n’a officiellement pas présenté de candidat Gouverneur au Sankuru. C’est plutôt l’UDPS qui a présenté la canditature de Norbert Yamba Yamba.

Confusion aussi au Tanganyika

Entre temps, Gentiny Ngobila, gouverneur de Kinshasa, s’est rendu à Inongo, chef-lieu de la province de Mai-Ndombe, pour soutenir son candidat. Gros souci pour lui, le bilan de sa gestion à la tête de cette province, notamment sur le plan sécuritaire, risque de peser lourd sur son candidat.

Dans le Tanganyika, nos sources évoquent des soupçons d’une improbable alliance entre le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, Guylain Nyembo et l’ancien Gouverneur Zoé Kabila en faveur d’un candidat.

Des accusations à considérer avec des pincettes étant donné que dans le Tanganyika, il est difficile de savoir qui contrôle qui.

Jean Pérou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Gouvernorat du Sud-Kivu: la Cour d’appel valide la liste des candidats retenus par la CENI

Pas de repêchage pour les candidats gouverneurs et vice-gouverneurs du Sud-Kivu recalés pa…