Home Nation Actions Climatiques: Barbara Kanam nommée Ambassadrice de bonne volonté par PNUD

Actions Climatiques: Barbara Kanam nommée Ambassadrice de bonne volonté par PNUD

4 min read
0
1

Passionnée par la question de la préservation de l’environnement, l’artiste musicienne Barbara Kanam Mutund aura désormais plus de possibilités d’œuvrer dans ce domaine. Elle a été nommée Ambassadrice de bonne volonté pour la promotion des Actions Climatiques en République Démocratique du Congo par le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD).

La cérémonie officielle de l’acte d’engagement de la « Diva Africaine » a eu lieu ce lundi 16 mai 2022 à Kinshasa. A l’occasion, la désormais ambassadrice du PNUD a révélé qu’elle est engagée sur les questions environnementales depuis longtemps.

« La préservation de l’environnement constitue pour moi une passion. Vous savez que j’aime la musique, je mène cette carrière depuis plusieurs années. J’ai toujours été une personne engagée sur des questions humanitaires notamment l’environnement. Me nommer en ce jour l’ambassadrice de bonne volonté ne fait que raviver en moi cette flamme. Cette nomination de ma humble personne est une fierté mais aussi un engagement personnel, un engagement solennel que je prends pour défendre davantage la protection de l’environnement et promouvoir les actions climatiques particulièrement la cuisson propre », a expliqué Barbara Kanam.

Selon le représentant résident du PNUD en RDC, cette agence des Nations-Unies a sollicité l’accompagnement de cette star de la musique congolaise pour la sensibilisation des ménages en vue d’un changement de mentalités.

« Le PNUD qui a pour mandat de réduire la pauvreté, d’appuyer l’instauration de la gouvernance démocratique, un état de droit et des institutions inclusives qui veut mettre à profit la notoriété de la « diva » de la rumba pour assurer la promotion des actions climatiques. C’est dans cette perspective que le PNUD a sollicité et obtenu l’accompagnement Madame Barbara KANAM, pour l’éducation et la sensibilisation des ménages pour un changement de comportement », a indiqué Dominic Sam.

A noter que cette activité s’inscrit dans le cadre des commémorations du « Stockholm +50 », c’est-à-dire le cinquantenaire de la Conférence des Nations unies sur l’environnement humain, tenue en 1972, laquelle avait placé l’environnement au centre des actions urgentes de développement.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Journée internationale de lutte contre la corruption : Jules Alingete s’enthousiasme du travail de l’IGF

L’humanité célèbre ce samedi 9 décembre 2023, la journée internationale de lutte con…