Home Economie Marché des plaques d’immatriculation : Maximum B SARL, la société qui fait peur

Marché des plaques d’immatriculation : Maximum B SARL, la société qui fait peur

4 min read
0
0

Dotée d’une expertise avérée dans la fabrication des plaques d’immatriculation, la société Maximum B SARL est devenue un ennemi à abbattre pour ses concurrents.

Ayant fait preuve de son savoir-faire, notamment dans la fabrication des plaques d’immatriculation des motos, en collaboration avec l’Hôtel de ville de Kinshasa et la Présidence de la République, cette société est victime d’une cabale visant à l’écarter de la compétition pour l’octroi du marché des plaques minéralogiques des véhicules sur toute l’étendue du territoire national, lancée par le Ministère des Finances au profit de la Direction Générale des Impôts (DGI).

Alors que l’on se trouve encore à l’étape de pré-qualification, un certain média d’informations en ligne a prétendu, dans un article de presse publié mercredi dernier, que « d’ores et déjà, le ministre des Finances a exclu de ces marchés si juteux la société Maximum B ».

Une source proche du dossier rétorque que « la compétition est en cours ». Elle désapprouve cette démarche qu’elle qualifie de « diabolique » à laquelle la presse a été malheureusement associée afin d’induire l’opinion publique en erreur.

Relevant qu’il appartient au seul ministre des Finances, en sa qualité d’autorité contractuelle, de prendre la décision d’écarter un tel ou tel autre souscripteur, notre source note qu’à ce jour, « Maximum B SARL n’a pas de concurrent national en mesure d’offrir au pays, comme le souhaite le gouvernement congolais, des plaques d’immatriculation made in DRC, véritablement fabriquées en RDC ».

Un ramassis de mensonges

Contrairement aux affirmations faites par le média précité, nos sources martèlent sur le fait que « ce marché n’a jamais été accordé à Maximum B SARL ou à une quelconque autre société ».

D’ailleurs, à quelques jours de la résiliation du contrat de partenariat conclu par la DGI et UTSH Congo en 2009 pour la fabrication des plaques minéralogiques, l’avis à manifestation d’intérêt N°CAB/MIN/FINANCES/CGMP/PPP/2022/01, lancé en mars dernier par le ministère des Finances, relatif à la pré-qualification au marché d’implantation des unités locales de production des plaques d’immatriculation des véhicules et au marché relatif au logiciel intégré d’immatriculation des véhicules en RDC serait toujours en cours.

JPK

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le combat de dignité du Dr Denis Mukwege en faveur de la femme congolaise à travers la réparation de la fistule et du prolapsus dans des villages enclavés

Dans les contrées reculées et les villages isolés de la République démocratique du Congo, …