Home Nation DGI: Barnabé Mukadi embauche à gogo, les agents nouvelles unités non payés clochardisés

DGI: Barnabé Mukadi embauche à gogo, les agents nouvelles unités non payés clochardisés

9 min read
0
0

Heureux sont les proches et connaissances du directeur général de la Direction générale des impôts (DGI), Barnabé Mukadi. Ce dernier est accusé d’avoir procédé à une vague d’embauches progressives sans régulariser la situation administrative des agents nouvelles unités non prises en charge et non payés. Première partie du dossier de ces engagements qui font jaser.

Tout a commencé avec la mesure interdisant l’utilisation des personnes extérieures à la DGI, prise par le DG à travers sa lettre n°01/2027/DGI/DG/DRH/BNJ/2020 du 22 juillet 2020 rappelant les dispositions de la Norme de service n°01/019/DGI/DG/DRH/NK/2017 du 24 février 2017.

Faisant suite à cette décision, le directeur de la direction urbaine des impôts de Kinshasa avait instruit l’inspecteur-chef de pool, les chefs de division du siège, le chef de centre des impôts de Kinshasa ainsi que les chefs des centres d’impôts synthétiques, de garder les personnes extérieures prestant depuis 2015 et de régulariser leur situation.

Les états de lieux de la direction urbaine des impôts de Kinshasa, contenant notamment la liste desdites personnes extérieures ont été transmis au DG, à sa demande, après plusieurs contrôles par les inspecteurs de la direction générale.

« Force est de constater que plusieurs mois après la transmission de notre liste à la haute direction pour la prise en charge, notre situation demeure toujours sans suite. Et pourtant, en date du 16 septembre 2020 par la note de service n°01/128/DGI/DG/DRH/DGBSG/DIVM/B.CH/2020 et le 18 septembre 2020 par la note de service n°01/133/DGI/DG/DRH/DGGSG/NK/2020 le directeur général a eu et continue jusqu'à aujourd'hui à engager des agents qui sont venus après nous, pas même trous mois et nous qui sommes là depuis plusieurs années, pas de suite pour notre dossier », se sont plaints 120 agents nouvelles unités non prises en charge, dans une lettre adressée au premier ministre en juillet 2021.

Leur situation ne s’est guère améliorée car, deux ans plus tard, ils ont adressé un mémorandum au chef du gouvernement pour solliciter son intervention.

« Nous sommes des agents comme stipulé ci-dessus, œuvrant dans des différentes structures (C.I.S et divisions) que regorge la direction urbaine des impôts de Kinshasa, depuis plus de 13 ans pour certains et plus de 8 ans pour d'autres parmi nous, étant repris dans les états des lieux de la direction urbaine des impôts de Kinshasa de juillet 2020. Nous mobilisons et maximisons des recettes pour le compte du trésor public mais cela sans bénéficier d'un salaire ou d'aucun avantage que notre régie, la DGI octroie à ses agents. Nous avons eu à écrire plusieurs correspondances adressées à nos autorités, la dernière en date du 08 mai 2023…», peut-on lire dans la missive réceptionnée le 16 juin 2023 à la primature.

Bien plus, c’est le DG Barnabé Mukadi qui a lui-même demandé à la direction urbaine des impôts de Kinshasa, en avril 2022, de lui transmettre la liste de 120 agents nouvelles unités non prises en charge et non payés, pour la régularisation administrative.

«Il y avait un besoin urgent des informaticiens. Le ministre des Finances avait donné son approbation pour qu'on engage une bonne partie de ces 120 agents. Fort malheureusement, sur une quarantaine de personnes engagées dans le premier lot quelques semaines plus tard, seule une dizaine fait partie de ces 120, les autres étant de nouveaux agents connus du seul DG », a révélé un directeur qui a requis l'anonymat.
Lire aussi Summum de la médiocrité à la formation professionnelle : Coincée par l’IGF, la Ministre Antoinette Kipulu décharge sa colère sur la SG Emérance Rubuye

Ces pauvres agents marginalisés par le DG de la DGI ont de nouveau saisi le premier ministre, dans un mémorandum daté du 13 novembre 2023.

«… jusqu'à présent notre situation demeure sans une suite favorable et nous demeurons clochardisés et mendiants à la fin du mois…C'est pourquoi nous avons résolu de vous saisir pour que vous puissiez par votre bienveillance vous impliquer personnellement afin que nous obtenions gain de cause à notre dossier car, ayant épuisé toutes procédures administratives dans notre régie et au ministère du tutelle, vous restez notre dernier rempart », ont-il détaillé.

Au moins 3 nouveaux agents chaque mois

Aux dernières nouvelles, au moins trois nouveaux agents seraient embauchés chaque mois par la direction générale des impôts depuis août 2022. La liste de ces agents pourra être publiée en cas de nécessité.

Tous les collaborateurs du DG Barnabé Mukadi contactés ont refusé de réagir à un dossier qui selon eux, relève de la compétence exclusive de leur chef. Ce dernier n’a pas été joignable par votre média en ligne, qui se fera le plaisir de publier sa réaction au cas où.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Encadrement des recettes et dépenses de l’État: Félix Tshisekedi instruit Judith Suminwa de se servir utilement des recommandations de l’IGF

Près d’un mois après la fin des missions d’encadrement dans les entreprises et…