Home Monde Présidentielle au Kenya: Le vétéran Raila Odinga à deux pas du pouvoir

Présidentielle au Kenya: Le vétéran Raila Odinga à deux pas du pouvoir

6 min read
0
0
fardc 1 min

Puissance économique et militaire en Afrique, le Kenya a organisé, mardi 9 août 2022, une élection présidentielle. Le président sortant, Uhuru Kenyatta, ne s’est pas présenté à l’issue de son deuxième mandat de cinq ans, conformément à la Constitution. Il a soutenu, contre toute attente, son ancien ennemi, l’opposant Raila Odinga, au détriment de son propre Vice-président, William Ruto.

Un président sortant qui fait une passe à l’un des ses opposants pour le succéder, la tendance commence à se répéter en Afrique. Après la République Démocratique du Congo où Joseph Kabila avait facilité la passation civilisée du pouvoir à Félix Tshisekedi, candidat du parti historique de l’opposition, au terme de son deuxième et dernier mandat constitutionnel en 2018, U. Kenyatta est sur le point de lui emboîter le pas. Mais à la différence de l’ancien Chef de l’État congolais, le Chef de l’Etat Kenyan sortant a soutenu la candidature de son opposant et n’a pas eu de dauphin.

En effet, après plusieurs mois de crise politique marquée par des violences meurtrières, Kenyatta et Odinga ont fini par signer un accord de réconciliation en 2018, s’engageant dans un projet de réforme globale de la constitution. En dépit de l’échec de leur projet de réforme constitutionnel, les deux alliés ont respecté leur engagement et le parti de Uhuru Kenyatta a apporté son soutien à Odinga pour la présidentiel. Se sentant abandonné, le vice-président Ruto a claqué la porte pour rejoindre l’Alliance Démocratique Unie (UDA) en vue de sa candidature.

Lire aussi Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe : Ce jour là à Nairobi!

Pour gagner la course présidentielle au premier tour, un candidat doit avoir plus de la moitié de tous les votes à travers le pays et au moins 25% des suffrages exprimés dans un minimum de 24 comtés.

Les électeurs ont choisi également les députés et les sénateurs, les gouverneurs des comtés et les membres des assemblées de comtés ainsi que 47 représentantes des femmes qui siégeront à l’Assemblée nationale.

La commission électorale dispose de 7 jours pour annoncer le résultat. Mais d’ores et déjà, le leader de l’opposition de longue date, Raila Odinga, 77 ans, surnommé Baba (père) par ses partisants, et qui se présente à la présidentielle pour la cinquième fois, part avec les faveurs de pronostics, encore qu’il bénéficie du soutien du parti au pouvoir et du président sortant.

Quant à lui, William Ruto, 55 ans, comptant sur les kényans ordinaires, s’est surnommé Hustler, entendre par là débrouillard. Il est à sa première expérience de candidature à la magistrature suprême.

Deux autres candidats sont également en lice, George Wajackoya et David Mwaure.

Les congolais et leurs dirigeants sont intéressés particulièrement par cette élection présidentielle car, le Kenya est très impliqué dans la résolution de la crise sécuritaire dans l’Est du pays. D’ailleurs, c’est la capitale kényane qui a servi de cadre aux négociations entre le gouvernement congolais et les groupes armés, appelé processus de Nairobi.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: Le gouvernorat de Kinshasa au centre d’une bataille entre Turcs et Indo-Pakistanais

A quelques heures de la fermeture des Bureaux de réception et de traitement des candidatur…