Home Nation Routes barricadées à Bukavu et vols annulés : Impossible pour Dr Mukwege de se rendre à Kisangani pour sa conférence

Routes barricadées à Bukavu et vols annulés : Impossible pour Dr Mukwege de se rendre à Kisangani pour sa conférence

5 min read
0
0
fardc 1 min

A quelques heures de sa conférence prévue à Kisangani, le Dr Denis Mukwege ne sait pas faire le déplacement du chef-lieu de la province de la Tshopo. Pour cause, il n’y a aucun vol Bukavu-Kisangani et, même dans le chef-lieu du Sud-Kivu où il habite, il n’y a pas de circulation.

Ce que l’on redoutait est finalement arrivé. Le Prix Nobel de la Paix 2018 ne s’est pas (encore ?) rendu à Kisangani pour sa conférence. (Lire à ce sujet: Désinfox: La conférence du Dr Denis Mukwege à Kisangani ni interdite ni annulée )

Selon les informations parvenues à alternance.cd au matin de ce jeudi 18 août 2022, depuis hier la nuit, un déploiement militaire et policier a été fait dans la ville de Bukavu. Motif: l’ultimatum d’un mois accordé aux motocyclistes pour s’enregistrer et l’interdiction de ne pas circuler sur l’avenue Patrice Emery Lumumba. Gros couac: l’ultimatum court encore. C’est ce qui a d’ailleurs poussé les motocyclistes à manifester.

Entre temps, tous les vols sur Kisangani auraient été annulés pour de raisons qui n’ont pas été expliquées.

Confusion générale à Bukavu

Plus inquiétant pour le Dr Mukwege qui peut se déplacer en jet privé comme c’est souvent le cas, la route d’Uvira est fermée et il y a des barricades presque partout à travers la ville, notamment à Cahi et à Essence.

Conséquence : il ne sait pas quitter chez lui à Panzi pour se rendre à l’aéroport.

Au niveau de Essence, un véhicule de l’hôpital Panzi a même été immobilisé depuis plusieurs heures.

Sachant que le célèbre chirurgien-gynécologue est une personnalité dont la sécurité est critique, il y a lieu de se demander s’il pourra prendre le risque de sortir dans une telle situation apparemment créée par les autorités provinciales.

Du coup, certains de ses soutiens crient déjà à l’acharnement du pouvoir contre la personne du Dr Denis Mukwege.

« A l’époque de Kabila, bien qu’étant la bête noire du régime, il avait quand même la liberté de ses mouvements. La situation se complique depuis que des intellectuels lui ont demandé de se porter candidat à la prochaine élection présidentielle », regrette un médecin généraliste basé à Goma, qui rappelle que jusqu’à ce jour, le PCA de la Fondation Panzi ne s’est pas encore prononcé sur la question de sa candidature sollicitée par une frange de la population congolaise.

Toutefois, la situation pourra évoluer…

Jean Perou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Equateur : OLPA s’ inquiète de la convocation de deux journalistes au Parquet de Mbandaka

Kinshasa, le 18 juillet 2024. L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA),…