Home Société Les ex « Kuluna » reconvertis en « bâtisseurs » offrent deux écoles aux élèves du Kasaï Central

Les ex « Kuluna » reconvertis en « bâtisseurs » offrent deux écoles aux élèves du Kasaï Central

4 min read
0
0
fardc 1 min

La redynamisation du Service National par l’initiation des jeunes désœuvrés et délinquants urbains appelés tristement «Kuluna » aux divers métiers et au patriotisme a porté les fruits escomptés. Dans la province du Kasaï Central, ils sont sur le point de finir les travaux de construction de deux écoles dans les communes de Nganza et Kanyuka, dans la ville de Kananga.

Ces écoles ont été visitées, vendredi 19 août 2022 par le Commandant du Service National, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik et le gouverneur de province, John Kabeya.

Ce dernier a indiqué que la construction de ces écoles s’inscrit dans le cadre du soutien et de l’accompagnement à la gratuité de l’enseignement, qui constitue le cheval de bataille du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi dans le secteur de l’éducation.

« Les bâtisseurs sont entrain d’accompagner le Chef de l’État Félix Tshisekedi dans la gratuité de l’enseignement. Les travaux sont entrain d’évoluer normalement comme prévu, c’est pourquoi je félicite le général Kasongo Kabwik
… voilà pourquoi même la population est dans la joie. À Kanyuka, nous avons lancé les travaux, il y a seulement trois semaines alors qu’à Nganza, cela fait deux mois. Je vous promets que d’ici deux mois si vous revenez dans ces deux sites, vous trouverez les écoles qui sont prêtes à accueillir des enfants pour l’année scolaire 2022-2023 »
, a rassuré le Gouverneur du Kasaï Central.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik a rappelé les missions du Service National et ce que les « bâtisseurs » formés à Kanyama Kasese font actuellement.

« Comme vous savez, le service national a parmi ses missions entre autres de mobiliser les jeunes gens pour la reconstruction et le développement du pays. Chez nous, c’est le pragmatisme et non trop des formalités. En dehors des désertes agricoles, le service national va s’étendre dans plusieurs domaines notamment les infrastructures telles que des écoles, des hôpitaux, des marchés publics, des forages d’eau en milieu rural », a expliqué le commandant du Service National.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kinshasa: l’armée et la police organisent de patrouilles mixtes

Depuis 21 mai 2024, la Police nationale congolaise (PNC) et les Forces armées de la Républ…