Home Sécurité Nord-Kivu: Reprise des combats entre le M23 et les FARDC

Nord-Kivu: Reprise des combats entre le M23 et les FARDC

4 min read
0
0

Après quelques jours d’accalmie, les combats ont repris entre les FARDC et les terroristes du M23 appuyés par l’armée rwandaise. De sources crédibles font état des combats en armes lourdes et légères ce samedi 17 décembre 2022 dans les périmètres de Rusekera, village occupé par les terroristes.

La veille, les Forces armées de la République démocratique du Congo ont alerté sur la présence des militaires rwandais dans les territoires de Masisi et Nyirangongo.

« Les FARDC suivent avec attention l’évolution de la situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu particulièrement dans les territoires de Masisi et de Nyirangongo. En effet, les faits probants et de renseignements précis font état de la présence dans ces entités d’un corps expéditionnaire des forces de défense du Rwanda chargé de perpétrer de massacres et de tueries ciblées contre des populations Tutsi congolaises afin d’attribuer ces actes ignobles aux Forces armées de la République démocratique du Congo et de trouver un alibi convaincant pour justifier l’agression devant l’opinion internationale », a annoncé le porte-parole des FARDC, Général major Ekenge Sylvain.

Il a affirmé que « l’armée rwandaise abusivement appelée M23 venue du Rwanda » la planifie des opérations de massacres de masses pour justifier l’agression devant l’opinion internationale.

« Professionnelles dans leur agir et respectueuses de droits de l’Homme et du droit international humanitaire dans la conduite des opérations, les FARDC restent déterminées à démanteler et neutraliser tous ses militaires rwandais infiltrés à Masisi et à Nyirangongo », a-t-il poursuivi.

Lire aussi FARDC vs M23: Après l’étape des jérémiades, Kinshasa décide d’expulser l’ambassadeur rwandais

Le général major Sylvain Ekenge invite, au nom des FARDC, population « à plus de vigilance et à dénoncer tout mouvement et toute présence suspects afin de rentabiliser la sécurité au profit de toute la population de ces entités territoriales ».

Entre temps, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi et plusieurs de ses ministres continuent à dénoncer le Rwanda aux États-Unis où il séjourne pour le sommet USA-Afrique. Malheureusement pour la RDC, peu de langues se délient pour condamner ouvertement le pays de Paul Kagame, toutes ou presque préférant appeler à la « fin de tout soutien au M23 ».

Jean Perou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Santé: plus de 500 patients du VIH-SIDA manquent de médicaments en Ituri

L’alerte a été lancée par les responsables de la zone de santé de Rimba, territoire …