Home Sécurité Mandat de la MONUSCO : Le Conseil de sécurité de l’ONU va-t-il écouter la volonté populaire?

Mandat de la MONUSCO : Le Conseil de sécurité de l’ONU va-t-il écouter la volonté populaire?

4 min read
0
0

L’avenir de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) se joue ce mardi 20 décembre aux États-Unis. Le Conseil de sécurité des Nations Unies examine en vue d’adoption, une nouvelle résolution de prorogation de cette mission à la suite de la Résolution 2612 adoptée le 20 décembre 2021 à l’unanimité.

Ce vote intervient dans un contexte de méfiance, mieux d’animosité d’une majeure partie de la population congolaise, particulièrement celle de l’Est du pays, envers la mission onusienne. Celle-ci est jugée inefficace face à l’activisme des groupes armés locaux et étrangers auteurs de plusieurs atrocités sur des populations civiles.

Instituée en juillet 2010 en remplacement de la MONUC créée en 1999, la MONUSCO n’a jamais été autant vomie par les populations dont elle est censée assurer la protection.

Lire aussi RDC: Cette kyrielle des conditions qui rendent hypothétique le retrait de la Monusco

Depuis de mois, elle a vu certaines de ses installations être attaquées par des manifestants en colère.

Qu’à cela ne tienne, la mission de paix des Nations Unies en RDC a obtenu un nouveau bail d’une année, le 20 décembre 2021 à travers la résolution 2612 qui a aussi reconduit « à titre exceptionnel » sa brigade d’intervention.

Lire également Manifestations anti-Monusco: Ça brûle encore à Goma ce mardi

Aux termes de cette résolution, qui expire ce mardi, le Conseil de sécurité avait chargé la Monusco d’assurer notamment un « appui à la stabilisation et au renforcement des institutions de l’Etat en République démocratique du Congo ainsi qu’aux principales réformes de la gouvernance et de la sécurité, en vue de doter l’Etat d’institutions fonctionnelles, professionnelles et responsables, notamment dans les domaines de la sécurité et de la justice ».

Le Conseil de sécurité a approuvé également la stratégie du retrait progressif de la MONUSCO. Reste à savoir si cette instance onusienne va agir dans le sens des attentes des congolais.

Junior Lomanga

Dans la même catégorie

Retrait de la Monusco: Félix Tshisekedi déclenche le compte à rebours

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Gouvernorat du Sud-Kivu: la Cour d’appel valide la liste des candidats retenus par la CENI

Pas de repêchage pour les candidats gouverneurs et vice-gouverneurs du Sud-Kivu recalés pa…