Home Economie Jules Alingete mobilise contre la colonisation économique de la RDC

Jules Alingete mobilise contre la colonisation économique de la RDC

4 min read
0
0

Tiré de Lecorrespondant.cd/Titre modifié par alternance.cd

Le patron de l’inspection générale des finances (IGF) en République Démocratique du Congo, ne semble pas baisser sa garde dans la lutte contre la corruption et autres anti-valeurs qui ternissent l’image de la RDC.

Dans un message publié ce dimanche 26 dimanche sur son compte twitter, Jules Alingete a souligné l’importance de lutter contre la colonisation économique et financière imposée par des prédateurs internes et externes.

« En 1960, nos parents ont lutté pour nous donner l’indépendance. Aujourd’hui, nous, nous devons lutter contre la colonisation économique et financière nous imposée par les prédateurs internes et externes afin de léguer à nos enfants un pays où il fera bon vivre », a lâché le gendarme financier.

Il sied de souligner que le numéro un de l’IGF est l’un des artisans de la performance économique en ce qui concerne la mobilisation des recettes par le gouvernement de la République démocratique du Congo à travers notamment la patrouille financière qu’il a instaurée dans les institutions publiques pour lutter contre la corruption et les détournements des fonds.
Depuis son avènement à la tête de cette institution, la gestion budgétaire a été caractérisée par une amélioration de la mobilisation des recettes.

L’Inspecteur général des finances, chef de service, a toujours qualifié la corruption d’un système établi ou d’une maladie inscrite dans l’ADN de plusieurs gestionnaires congolais. Voilà pourquoi son service multiplie des actions pour endiguer ce fléau qui met la RDC à genoux.

Pour ce faire, l’IGF a mis en place trois types de contrôle : le contrôle a priori, le contrôle concomitant et le contrôle a posteriori. Pour le premier, l’audit ou la vérification est effectué avant la mise en œuvre de l’action ou d’une décision.

S’agissant du deuxième, l’IGF dispose d’inspecteurs présents dans les institutions en permanence et le contrôle est effectué au moment où le gestionnaire pose l’acte ou prend une décision.

En ce qui concerne le dernier type, la vérification se fait après qu’un acte ou une décision a été pris. Les inspecteurs de l’IGF contrevérifient alors cette décision.

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: légère baisse des prix des carburants dans la zone ouest

A travers un arrêté signé le 23 mai 2024, le vice-premier ministre ad intérim de l’E…