Home Société Gentiny Ngobila: intraitable avec les vendeurs, impuissant face aux chauffeurs

Gentiny Ngobila: intraitable avec les vendeurs, impuissant face aux chauffeurs

7 min read
0
1

Les conducteurs des bus et taxis réunis au sein de l’Association des chauffeurs du Congo (ACCO) font ce que bon leur semble, à Kinshasa. Ils ont boudé la grille tarifaire des transports en commun fixée le 13 mars dernier par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka. Neuf jours plus tard, ce dernier a pris un autre arrêté, le 22 mars 2023, actualisant la grille tarifaire.

Il a réussi à démolir le marché central de Kinshasa dit Zando, renvoyant les vendeurs dans leurs quartiers. Il les a poursuivis dans le cadre de la sous opération « coup de poing » et démoli les kiosques et autres constructions anarchiques sur les artères principales.

Gentiny Ngobila s’est montré intraitable avec les commerçants mais il n’arrive pas à afficher la même fermeté envers les chauffeurs de taxis bus et taxis.

En effet, face au refus de l’ACCO d’appliquer la grille tarifaire des transports en commun entrée en vigueur le 13 mars, le gouverneur de Kinshasa a signé un autre arrêté fixant les prix à payer par les passagers et les itinéraires officiels avec des modalités appropriées pour les taxis, taxis bus, minibus, bus esprit de vie et les taxis collectifs.

Ainsi, le trajet marché central dit Zando-Kingasani ya suka a été ajusté de 500 FC, passant de 1000 FC dans l’arrêté du 13 mars à 1500 FC dans celui du 22 mars.

Des amendes prévues contre les contrevenants

Malgré son impuissance face aux chauffeurs, le chef de l’exécutif a tout de même repris quelques règles à respecter tant par les conducteurs que par les passagers.

Il s’agit pour les passagers, de ne payer « que le prix fixé par le présent arrêté suivant l’itinéraire officiel ».

Lire aussi De « Kin Bopeto » à «Coup de Poing » : Kinshasa trop grand pour Ngobila?

Pour les conducteurs, il est recommandé entre autres, « d’afficher, en permanence, à l’intérieur du véhicule, les tarifs et les itinéraires de façon à permettre aux passagers d’en prendre connaissance »; de « se munir des titres de propriété et des documents d’exploitation et de sécurité .»

L’arrêté du gouverneur Gentiny Ngobila stipule clairement qu’ « il est interdit au conducteur de taxi d’embarquer plus de quatre personnes à bord » et « d’embarquer plus de deux personnes dans la cabine ».

Les pratiques de stationnement d’itinéraires plus connus sous la désignation de « demi-terrain », « abonnés » ou « directs » sont elles aussi prohibées.

Lire également Sud-Kivu: Marc Malago fait Tabula rasa de la gestion de la province après le départ de Théo Ngwabidje

Les récalcitrants à ces dispositions s’exposent à une amende variant entre 50$ et 100$ et pouvant aller jusqu’à 1000$.

Moins fort que les chauffeurs ?

Gros couac: un reporter d’alternance.cd a constaté que les taxi exploitant la ligne Quartier 1- Kinkole embarquent deux personnes dans la cabine et quatre personnes derrière, jusqu’à ce mardi 28 mars 2023, soit cinq jours après l’entrée en vigueur du nouvel arrêté du gouverneur de Kinshasa.

Même situation pour le trajet rond point Huilleries-Lemba où les taximans exigent plus que le montant prévu dans l’arrêté du gouverneur.

Vérifier la grille tarifaire ci-dessous

Kinshasa: Voici la grille tarifaire du transport en commun
RD44

Dans la même catégorie

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kinshasa: De Kulunas d’un quartier populaire préparent une surprise au chef de la police provinciale

Des inciviques psychopathes qui distribuent la mort dans les rues de Kinshasa appelés comm…