Home Politique Félix Tshisekedi fixe 4 règles directrices au gouvernement Sama 2

Félix Tshisekedi fixe 4 règles directrices au gouvernement Sama 2

10 min read
0
0

Les 46 membres du gouvernement Sama Lukonde 2 dont 16 femmes ont reçu, vendredi 31 mars 2023, lors de la 92 ème réunion du Conseil des ministres, tenue à la Cité de l’Union africaine, des directives du chef de l’État, Félix Tshisekedi Tshilombo. D’après le compte rendu fait par le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, le président de la République a martelé sur l’observance stricte par tous les ministres, de quatre principes directeurs devant conduire leur action. Il s’agit de la solidarité gouvernementale, le secret de délibération, la subordination hiérarchique et la collégialité.

Félix Tshisekedi a vu juste en insistant sur la subordination hiérarchique étant donné que le gouvernement est composé notamment de personnalités qui ont occupé de hautes fonctions par le passé. On y trouve entre autres un ancien vice-président de la République, Jean-Pierre Bemba, nommé vice-premier ministre, ministre de la Défense nationale et Anciens combattants, un ancien président de l’Assemblée nationale et ancien directeur de cabinet du chef de l’État, Vital Kamerhe, nommé vice-premier ministre, ministre de l’Economie nationale etc.

Alternance.cd vous propose cet article tiré de l’Agence congolaise de presse (ACP) sur le premier conseil des ministres du troisième gouvernement de l’ère Félix Tshisekedi.

Gouvernement Sama 2 : Tshisekedi trace la ligne de conduite

Le Président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi a tracé la ligne de conduite du gouvernement Sama II, lors de la 92ème réunion du Conseil des ministres qu’il a présidée vendredi en présentiel, à partir de la Cité de l’Union africaine.

Lire aussi Enjeux politiques: Chasser Jeanine Mabunda pour en finir avec Sylvestre Ilunga ?

« La communication du Président de la République a porté sur les grandes missions et ses attentes pour ce gouvernement remanié. Il a centré son message autour de l’observance des principes régissant le fonctionnement du gouvernement comme gage de la rationalisation de l’action gouvernementale », a rapporté le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya dans le compte rendu de cette réunion lu sur les antennes de la Radiotélévision nationale congolaise.

Il a souligné que le Chef de l’Etat a insisté sur l’observance stricte des quatre principes directeurs devant conduire l’action de chaque membre du gouvernement, à savoir ; la solidarité gouvernementale, le secret de délibération, la subordination hiérarchique et la collégialité.

« Au vu du contexte qui est le nôtre, le Président de la République a estimé que se voir porter cette noble fonction ne devrait pas constituer un privilège mais demeurer avant toute chose, une lourde responsabilité qu’il revient d’assumer dès lors que chaque membre du gouvernement doit se considérer au service de l’intérêt général et non le contraire », a poursuivi le ministre de la Communication et médias.

Pour un cadre macroéconomique plus solide

Patrick Muyaya a relevé que le Président de la République a chargé le gouvernement à œuvrer pour rendre la stabilité du cadre macroéconomique plus solide visant prioritairement la préservation du pouvoir d’achat par la valorisation du Franc congolais.

Il a, à cet effet, rappelé quelques instruments essentiels qui constituent « le bréviaire » et sur lequel se fonde l’action gouvernementale. « Il s’agit notamment du programme d’actions du gouvernement qui doit être intériorisé par chacun comme une boussole et qui définit les assignations attendues des ministres. Il est question de s’assurer la continuité de l’exécution par une meilleure priorisation des actions à impact réel et visible au regard des attentes nombreuses de la population », a fait savoir le ministre Muyaya.

Dans la même catégorie

« Le Président de la République a souligné que des efforts doivent être déployés par chacun afin de contribuer à l’affermissement de la cohésion nationale notamment par le respect d’un équilibre géographique optimal au sein des cabinets ministériels ainsi qu’à la promotion des candidatures des femmes et des jeunes sans oublier une parfaite collaboration avec les administrations respectives des différents ministères », a dit le ministre Muyaya.

46 membres retenus dont 16 femmes

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement a soulevé que le Premier ministre a rassuré que tous les progrès accomplis doivent se poursuivre et s’intensifier jusqu’à l’atteinte de tous les objectifs.

Revenant à la présentation, il a indiqué que le remaniement de ce gouvernement a vu 46 membres maintenus dont 10 ont été permutés tandis que 6 dont trois sont sortis et 12 nouveaux membres ont fait leur entrée, précisant que le gouvernement compte 16 femmes, soit deux de plus que le précédent.

Il a, enfin, annoncé qu’un séminaire gouvernemental sera organisé dans les prochains jours et vise à renforcer la déontologie gouvernementale, mais aussi à définir les nouveaux rôles dans le cadre de l’unité de commandement.

Avec ACP

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Santé: plus de 500 patients du VIH-SIDA manquent de médicaments en Ituri

L’alerte a été lancée par les responsables de la zone de santé de Rimba, territoire …