Home Société Autoprise en charge des femmes: Espérance Fatuma offre une série de formations aux membres de sa fondation

Autoprise en charge des femmes: Espérance Fatuma offre une série de formations aux membres de sa fondation

5 min read
0
0

C’est au cours d’une cérémonie de clôture du mois de mars dédié aux droits des femmes, organisée par la Fondation Fatuma Djuma (FOFAD) en son siège situé dans la commune de Limete, le weekend dernier, que l’annonce a été faite par Espérance Fatuma Djuma, présidente de cette structure.

Devant plusieurs femmes venues des communes de Limete, Matete, Lemba Ngaba et Kisenso, elle précisé, que l’objectif de cet ambitieux programme de formation est de contribuer non seulement à l’épanouissement de la femme mais aussi de la rendre plus autonome à travers certains métiers dont la fabrication des différents produits tel que le savon.

Son initiative s’inscrit dans le cadre du thème retenu au niveau national pour l’année 2023 à savoir, « Education numérique égalitaire pour la paix et l’autonomisation des femmes et des jeunes filles en RDC .»

Celle qu’on appelle affectueusement « Fongola ya Mont Amba » a exhorté ces femmes à prendre davantage conscience de leurs responsabilités et du rôle qu’elles ont à jouer dans la société congolaise.

« Moi et ma fondation nous n’allons pas nous fatiguer d’être à vos côtés. Nous avons décidé d’organiser une nouvelle série des formations car telle est l’une des missions de notre fondation qui a déjà beaucoup fait dans ce secteur depuis plusieurs années maintenant. Notre détermination comme toujours est de poser plus d’actions que des promesses. Ainsi nous vous invitons à saisir cette opportunité qui vous est offerte par ma Fondation pour vous rendre utile dans la société », a déclaré Espérance Fatuma Djuma.

Appel à l’unité

Elle a invité les femmes de sa fondation à l’unité et la cohésion en cette année électorale.

« Nous devons rester unies sans couleurs politiques ni éthniques comme vous avez toujours fait preuve pour la réussite de nos objectifs. Que personne ne vienne vous trompez comme ils en ont l’habitude à l’approche des échéances électorales. Cette fois-ci soyez vigilantes », a lancé la présidente de la Fondation Fatuma Djuma.

Lire aussi Intégration régionale : Didier Mazenga déclenche le processus de la mise en place du réseau des femmes entrepreneures de la CEAAC

Pour lier l’utile à l’agréable, elle a clôturé la journée de sensibilisation par la remise des pagnes à toute les femmes présentes à cette cérémonie.

Notons que la Fondation Fatuma Djuma organise chaque année, depuis sa création, des formations gratuites en coupe et couture, informatique, hôtellerie, auto-école etc.

Pour bénéficier de cette formation, la condition sine qua none est d’être membre de la fondation. Outre, la formation, elle se distingue dans les oeuvres de charité. Plusieurs orphelinats et homes des vieillards sont assistés sans conter l’appui financier et matériel aux femmes des différents sites maraîchers de la ville de Kinshasa.

Pami Halele

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Santé: plus de 500 patients du VIH-SIDA manquent de médicaments en Ituri

L’alerte a été lancée par les responsables de la zone de santé de Rimba, territoire …