Home Provinces Sankuru : La rougeole tue, les autorités provinciales trop prises par les chamailleries

Sankuru : La rougeole tue, les autorités provinciales trop prises par les chamailleries

5 min read
0
0

La situation sanitaire se dégrade dans la province du Sankuru. L’épidémie de rougeole est confirmée dans 5 zones de santé et a poussé les autorités sanitaires à conclure à la nécessité d’une riposte vaccinale. Entre temps, les autorités provinciales politico-administratives et judiciaires sont trop occupées à se régler de comptes, faisant planer le risque d’un désastre sanitaire.

D’après le médecin chef de division provinciale de la santé du Sankuru, Dr Aimé Alengo, plus de 2000 cas de rougeole sont déjà enregistrés et la tendance est à la hausse.

« La situation épidémiologique de la province du Sankuru est dominée par l’épidémie de rougeole confirmée dans 5 zones de santé : Lodja, Bena Dibele, Ototo, Djalo. De la 1ère à la 13ème semaine épidémiologique, nous sommes en 2015 cas, avec 45 décès », a-t-il expliqué à nos confrères d’ACTUALITE.CD.

A l’en croire, il est devenu impérieux, partant des missions d’évaluation effectuées avec Médecins sans frontières (MSF), de recourir à la vaccination.

« La zone la plus touchée est celle de Ototo dans le territoire de Lodja. Nous avons une mission d’évaluation et d’investigation avec Médecins sans frontières dans cette partie, à ce jour, l’évaluation sur terrain montre que les médecins sans frontières et nous devons organiser une riposte vaccinale », a précisé le médecin chef de division provinciale de la santé du Sankuru.

Dans la même catégorie

Plutôt que de se pencher sur cette urgence sanitaire, les autorités provinciales passent l’essentiel de leur temps à se rentrer dedans.

Il y a d’abord, l’animosité entre l’Assemblée provinciale et le gouverneur de province, Jules Lodi, autour des activités menées au Sankuru par l’ONG Bonobo Conservation Initiative (BCI) dans le cadre du projet crédit carbone. Il y a ensuite, le manque de convivialité entre le même gouverneur apparemment invivable et le premier président de la Cour d’appel de cette province, David Okundji Wembokoko.

Lire également Sankuru : Le dossier crédits carbone qui suscite la colère de l’Assemblée provinciale contre l’ONG BCI en dix points

Ces conflits font l’objet de badbuzz alimentés par des jeunes manipulés, qui détournent l’attention de la pauvre population sankuroise de ses véritables préoccupations quotidiennes.

Pami Halele

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Diplomatie: Christophe Lutundula reçoit les copies figurées des lettres de créance des nouveaux ambassadeurs d’Iran et de Guinée Conakry

Le vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères et Francophonie, Christophe Lut…