Home Economie Renégociation du contrat chinois : Félix Tshisekedi annonce le début imminent des discussions

Renégociation du contrat chinois : Félix Tshisekedi annonce le début imminent des discussions

8 min read
0
0

Les discussions pour la révision de la convention de collaboration entre le groupement d’entreprises chinoises (GEC) et le gouvernement congolais vont bientôt démarrer. C’est le président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo qui l’a annoncé en conseil des ministres du vendredi 19 mai 2023, après avoir reçu le rapport de l’équipe de travail chargée de préparer les éléments à verser dans les négociations avec les partenaires chinois.

En demandant à son cabinet, en mars dernier, de « réunir toutes les parties prenantes afin de préparer les éléments qui seront versés dans les discussions avec les partenaires chinois », le chef de l’Etat congolais n’entendait pas reculer face au « caractère inquiétant » de ce contrat pour le développement du secteur minier.

Il avait pris cette décision à la suite de la publication par l’Inspection générale des finances (IGF)d’un rapport mettant en exergue un « important déséquilibre financier au détriment de la RDC entre les avantages octroyés à la partie chinoise et les engagements à sa charge ainsi que les gains attendus par la partie congolaise ».

L’IGF avait soutenu entre autres que la partie chinoise a gagné 76 milliards de dollars de gain contre 3 milliards seulement investis dans les infrastructures pour la République démocratique du Congo.

A la 99 ème réunion du Conseil des ministres du vendredi 19 mai, Félix Tshisekedi a annoncé que les membres du gouvernement, les membres de son cabinet et des experts de la société civile chargés de préparer les matières à soumettre aux chinois lors de prochaines discussions ont déposé leur rapport.

Lire aussi

« Le Président de la République a rappelé que lors de ses précédentes communications, il avait fait part aux membres du Conseil des conclusions alarmantes des rapports de plusieurs structures Étatiques sur la mise en œuvre de la convention de collaboration signée entre le groupement d’entreprises Chinoises et notre pays le 17 septembre 2007. Face à ces conclusions, il avait instruit les membres du gouvernement directement concernés par ce dossier de travailler conjointement avec son cabinet ainsi que la société civile sur les points spécifiques devant faire l’objet des discussions avec la partie Chinoise en vue de rééquilibrage de cet accord pour le rendre véritablement gagnant gagnant. Le Président de la République a informé les membres du Conseil que cette équipe du travail a déposé ses conclusions ce qui permet de lancer dans les prochains jours des discussions avec nos partenaires Chinois », rapporte le compte rendu de ladite réunion du conseil des ministres.

S’appuyer sur l’IGF

La même source poursuit que pour Félix Tshisekedi, l’objectif visé est de consolider et d’élargir davantage la coopération Sino- congolaise en s’appuyant sur des bases saines garantissant les principes du respect mutuel, d’équité et de transparence profitable à la fois au peuple congolais et au peuple Chinois.

« C’est pourquoi, renchérit le compte rendu de la 99 ème réunion du Conseil des ministres, il a instruit les ministres concernés pour les négociations prochaines de l’avenant à la Convention de collaboration en l’occurrence le ministre d’État, ministre des Infrastructures, le ministre d’État, le ministre du Budget, le ministre des Finances et la ministre des Mines ainsi que son cabinet tous membres du comité stratégique constitué à cet effet de de convenir et d’organiser avec la partie Chinoise dans un bref délai l’agenda des discussions et de la signature finale du futur avenant ».

Le chef de l’Etat a recommandé au comité stratégique de s’appuyer dans ses tâches sur l’expertise de la Gecamines, de l’Inspection générale des finances et l’Agence de pilotage de coordination et de suivi de conventions de collaboration signées entre la République démocratique du Congo et les partenaires privés et l’initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE).

RD44

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Annulation du projet migratoire entre le Rwanda et le Royaume-Uni: le redoutable lobbying du Dr Denis Mukwege à l’international

Londres a abandonné son projet controversé d’expulser des migrants vers le Rwanda, quelque…